les insulaires ¤ forum non officiel sur benjamin biolay
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


.
 
AccueilDernières imagesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

{les albums} saint clair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
négative

négative
soleil à plein temps



Féminin
Age : 40
Localisation : Grand Est
Nombre de messages : 3269
{les albums} saint clair - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: {les albums} saint clair {les albums} saint clair - Page 2 EmptyMer 7 Sep 2022 - 12:52

Même ressenti que vous à l'écoute des deux derniers singles... alors à vous lire, ça me rassure un peu de ne pas être seule !
Espérons que les explications de Télérama se révèlent exactes. A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
lili

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63965
{les albums} saint clair - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: {les albums} saint clair {les albums} saint clair - Page 2 EmptyJeu 8 Sep 2022 - 17:29

Première écoute en cours (merci les preco Fnac) les singles passent mieux à mon oreille quand ils s s'enchaînent , j en suis à Clara Luciani , sachant que je n ai pas succombé à la vague Clara l, je la trouve pas mal c est dire, pour l instant je ne suis pas en pâmoison mais j aime bien plus ce st clair q je ne craignais

Darren a écrit:
Les culs ne me choquent pas plus que ça {les albums} saint clair - Page 2 733633
.

C est même pas que ça me choque mais je trouve q c est devenu une facilité trop récurrente {les albums} saint clair - Page 2 871879


.

Le livret est simple mais travaillé et plutôt élégant (et pas de poster {les albums} saint clair - Page 2 85034 {les albums} saint clair - Page 2 318619 )
Revenir en haut Aller en bas
julien

julien
la flamme sacrée et des converses

https://www.instagram.com/films_vus_dans_une_vie/

Masculin
Age : 36
Humeur : Sourire
Localisation : à coté de ma fille
Nombre de messages : 30795
{les albums} saint clair - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: {les albums} saint clair {les albums} saint clair - Page 2 EmptyVen 9 Sep 2022 - 17:18

J'ai un peu écouté ici et là
Dur dur de se décider...
Perso pr le moment je trouve l'album "bruyant". Au bout d'un moment les chansons me saturent les oreilles et j'ai envie de Next.
Déjà qu'il articule mal, ça aide pas

A suivre....
Là comme ça je prefere grand prix x10

Pour le moment j'ai ST GERMAIN qui attire mon attention ++

PS : je trouve NUMERO MAGIQUE completement petée {les albums} saint clair - Page 2 343954

Revenir en haut Aller en bas
leesharpe

leesharpe




Masculin
Age : 48
Humeur : Mélancolique, et alors ?
Localisation : Paris
Nombre de messages : 31
{les albums} saint clair - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: {les albums} saint clair {les albums} saint clair - Page 2 EmptySam 10 Sep 2022 - 10:14

Pour le moment, seule la dernière chanson, éponyme me plaît.

Globalement, les textes m'ennuient profondément. D'habitude, c'est une source de plaisir, d'identification, de sourires.
Sur cet album, ils s'accumulent sans me toucher.

Les mélodies, bruyantes, je suis d'accord.

Trop de chansons, et pas assez de choses à nous dire... un album taillé pour un autre public

Tant pis, je vais réécouter les anciens albums. ils me correspondent mieux Smile

Revenir en haut Aller en bas
Arnkyl

Arnkyl
entre la colline qui prie et la colline qui crie



Masculin
Age : 48
Humeur : ne regrette rien
Localisation : Lyon
Nombre de messages : 1943
{les albums} saint clair - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: {les albums} saint clair {les albums} saint clair - Page 2 EmptySam 10 Sep 2022 - 19:58

Critique de St Clair dans Le Monde :

Deux ans après le succès de « Grand Prix », le chanteur publie un copieux dixième album, moins convaincant que le précédent mais porté par une belle efficacité rock.

Les meilleurs albums de Benjamin Biolay ont rarement été suivis d’un épisode à la hauteur. Après le triomphe de La Superbe (2009), Vengeance(2012) avait déçu. En 2017, Volver décalquait de façon palote la virtuosité latino de Palermo Hollywood (2016).

Deux ans après que succès critique et commercial ont couronné un Grand Prix, justement récompensé d’une double Victoire de la musique (interprète masculin et album de l’année), le chanteur – quasi œcuménisé après avoir divisé violemment fans et détracteurs – allait-il avoir la ressource de gagner une deuxième course d’affilée ?

Il avait plutôt raté son départ, en juin, avec un premier single, Rends l’amour, dont le ronron radiophonique ne masquait pas la banalité laborieusement coquine du refrain (« Et je m’en vais te cueillir des fraises/ Si tu veux même/ Je te baise »). Sorti le 9 septembre, Saint-Clair, copieux dixième album (dix-sept morceaux), corrige la trajectoire et tire la bourre à son prédécesseur. Sans le dépasser.

Après avoir longtemps privilégié piano et arrangements orchestraux, Biolay creuse un peu plus l’efficacité rock qui avait emballé Grand Prix. Guitare et basse de Pierre Jaconelli, batterie de Philippe Entressangle, claviers de Johan Dalgaard composent de nouveau la garde rapprochée d’un chanteur multi-instrumentiste préférant plus que jamais le tranchant live au trucage numérique.

Si riffs et tempos enlevés avaient carburé, il y a deux ans, au service de chansons filant souvent les métaphores automobiles, Saint-Clair s’éloigne de l’asphalte pour se rapprocher des plages et du soleil méditerranéen. D’autres souvenirs de jeunesse dictent cette virée balnéaire. Ceux de vacances annuelles à Sète (Hérault), ville dont une des collines, le mont Saint-Clair, abrite encore un lieu de villégiature du natif de Villefranche-sur-Saône (Rhône).

Sur la pochette, une parade mi-religieuse, mi-païenne (madone, pompiers, curé, pêcheurs, jouteurs…) entoure Biolay sous un ciel d’azur évoquant autant les plaisirs estivaux que les méfaits potentiels du « plein soleil », une sensualité transgressive autant qu’une luminosité qui ne camouflera pas longtemps l’amertume des amours finissants.

Plus inspiré que Rends l’amour, Les Joues roses rayonne joyeusement d’extases charnelles. On retrouve, au rythme d’une électricité sautillante, l’influence des New-Yorkais des Strokes. Un peps qui fait aussi décoller Petit chat, Forever ou De la beauté là où il n’y en a plus, synchronisant à merveille attaques vitaminées des instruments (pas non plus très éloignées d’une tradition rock française à la Starshooter ou Téléphone) et une écriture malicieuse mais frontale, recherchant moins que jadis le raffinement. Quitte à céder à quelques tics gainsbarriens (« baise », « pute », « putain », « gros cul »…).

Une ambiance plus lourdement psychédélique pèse sur Numéros magiques, aux vocaux rappelant un Bashung embrumé par l’alcool. Funk (Les Lumières de la ville, au texte passe-partout mais au chaloupé très Daft Punk) et disco (Pieds nus sur le sable jouant de violons à la Boney M) peuvent aussi s’incruster dans ce paysage rock, pour évoquer des souvenirs de fête en soulignant que celles-ci ont une fin. Car comme toujours chez Biolay, le spleen – amoureux ou existentiel – finit par reprendre ses droits.

Eternel pourvoyeur de ballades, il en imprègne plusieurs de religiosité. Sans beaucoup de réussite. A l’instar de Santa Clara (Septembre un jeudi noir), en duo avec Clara Luciani (très loin du coup de génie de Brandt Rhapsodie avec Jeanne Cherhal), ou d’un Sainte Rita manquant de saveur. Pas sûr que la pertinence du texte de La Traversée, décrivant une Méditerranée crachant le sang des migrants, en fasse une grande chanson. On préférera la façon dont le presque quinqua réinvestit la forme autoconfessionnelle dans Pourtant,joliment gorgé de Mellotron (« Pourtant j’ai fait le maximum/Pour mourir jeune/Pour ne pas mourir en scène/Dans la lumière jaune »), et surtout dans le récit bilan de (Un) Ravel, démêlant (unravel en anglais) regrets et rédemption sur fond de mélodie ravélienne.
Revenir en haut Aller en bas
leesharpe

leesharpe




Masculin
Age : 48
Humeur : Mélancolique, et alors ?
Localisation : Paris
Nombre de messages : 31
{les albums} saint clair - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: {les albums} saint clair {les albums} saint clair - Page 2 EmptyDim 11 Sep 2022 - 11:00

Critique plutôt juste. Bien loin des critiques dithyrambiques, mais manquant clairement de re(cul), vues par ci par là .

Et dans les interviews de BB, je retiendrais cette phrase sur laquelle je suis entièrement en phase :

{les albums} saint clair - Page 2 550c4f10

Et je n’avais même pas remarqué la coquille du journaliste 😂
Revenir en haut Aller en bas
négative

négative
soleil à plein temps



Féminin
Age : 40
Localisation : Grand Est
Nombre de messages : 3269
{les albums} saint clair - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: {les albums} saint clair {les albums} saint clair - Page 2 EmptyJeu 22 Sep 2022 - 20:50

Critique de Saint Clair dans Marianne :

Benjamin Biolay revient avec "Saint-Clair" : quelques pépites et beaucoup de faces B

L'album de la semaine Par Anthony Cortes
Publié le 10/09/2022

Après « Grand prix » en 2020, Benjamin Biolay revient avec un dixième album, « Saint-Clair », du nom d’un quartier de Sète (Hérault), ville où il vit. Un album efficace dans la lignée du précédent, mais loin de se surpasser.

250 grammes de sucre, six œufs, une gousse de vanille, un peu de rhum… Comme pour le flan au caramel, il existe une recette Benjamin Biolay bien identifiée, mais depuis peu. Avant 2020, sa discographie étonnait, détonnait même. Des sonorités sud-américaines avec Palermo Hollywood ou Volver, une œuvre symphonique avec La superbe (certainement son album le plus vibrant). Mais après Grand Prix, immense succès commercial, le moteur ronronne. Son nouvel album, Saint-Clair, est certes réussi. Mais il demeure un simple prolongement, reprenant à l’identique certaines clés de son efficacité, mais aussi quelques facilités.

Actuellement en pleine promotion de ce disque, Biolay assume d’ailleurs la filiation entre les deux disques. « J’aime les diptyques », confesse-t-il notamment à l’AFP. C’est visible dès la pochette. Pour Grand Prix comme pour Saint-Clair, l’artiste pose de la même façon : de profil, lunettes de soleil sur le nez. Seul change son équipage, sportif pour le premier, festif pour le second (rappelant les différents acteurs des fêtes de Sète, ville célébrée par ce disque). Mais entre assumer une continuité entre deux objets et réussir à créer une complémentarité, il y a parfois un monde.

TENDRESSE ET TRANSGRESSION

Dans le contenu (sonore cette fois-ci), il y a malgré tout de belles réussites dans ces 17 titres (!). Rends l’amour, premier extrait de l’album, est d’une efficacité redoutable malgré quelques rimes pauvres et des tentatives ratées de transgression (« Et je m’en vais te cueillir des fraises, si tu veux même j’te baise »). Dans De la beauté là où il n’y en a plus, titre léger et lumineux, Biolay parvient à célébrer ces petites choses qui transforment un mort en vivant : les nuits d’amour (« J’ai trouvé ça beau mon trésor, que tu aies sur moi le droit de mort »).

Biolay est particulièrement grand quand le tempo ralentit et que les mots ont davantage d’espace pour exister, même très peu habillés. Les lumières de la ville, titre ombrageux mais relevé par un synthé hypnotique, nous ramènent prodigieusement aux « années perdues » à errer, entre sa personne « moyenne » et les « mauvaises rencontres ». Sans nostalgie ni amertume, seulement avec la tendresse de ceux qui en sont revenus. C’est d’ailleurs ce revanchard qui autrefois a « touché le fond de la baignoire » qui s’exprime dans le doux (Un) Ravel : « Je me plains, mais au fond j’aime bien ça. Je l’aime cette belle putain de vie, son gros cul, ses cheveux gras ». Reste, pour les perdants d’hier comme d’aujourd’hui, Sainte Rita, avocate des causes désespérées, saluée joliment dans une lente balade tout en guitares.

Quand Biolay quitte les rives de la profonde mélancolie, le disque change de couleur : plus rock, riche en riffs et en guitares calquées sur celles que peuvent produire The Strokes, influence assumée par le chanteur. Même moins triste, le Lyonnais ne quitte pas le rétroviseur du regard. Petit chat se souvient d’un homme qui fut avant d’être avalé par une ombre (« Avant tu sais j’étais pas comme ça, promis juré j’étais pas comme ça. J’étais un condensé d’amour, de joie, et je croyais en l’amour fou »), quand Forever, pour sa part, fait l’éloge d’une rupture passée. La rupture : unique façon de rendre éternel ce qui ne doit plus être, semble-t-il chanter.

Des chansons qui partagent un ADN commun avec Grand Prix, mais qui en plus de ne pas se compléter (aucun récit commun ni trait d’union au-delà des atermoiements passés ou présents de l’auteur et interprète) sont loin d’être au même niveau. D’autant qu’à ces prolongements s’ajoutent des tentatives ratées, à trouver du côté des morceaux clubs, plus dansants : Numéro magiques et Les pieds dans le sable, notamment. Dans l’ensemble, l’album manque de cohérence. Les pépites côtoient les ébauches, et les faces B (bien que de qualité) sont beaucoup trop nombreuses… Rien de dramatique : même surdosé, un flan c’est toujours réconfortant.
Revenir en haut Aller en bas
frenetik

frenetik
mélancolique et alors

http://www.pinkfrenetik.com/blog

Masculin
Age : 36
Humeur : Si tu refuses de te rendre // Je ne viendrai plus jamais
Localisation : Paris / Paris
Nombre de messages : 524
{les albums} saint clair - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: {les albums} saint clair {les albums} saint clair - Page 2 EmptyVen 30 Sep 2022 - 13:15

Bon après plusieurs écoutes, il est clair que Saint-Clair est une continuité de Grand Prix. BB l'assume aussi et a dit que plus jeune il faisait tout pour ne pas faire de la variété, alors que maintenant il assume (et aime).

J'aime beaucoup le premier et le dernier titre qui se répondent. Honnêtement, la chanson titre est ma préférée : le rythme, le texte, l'instru au début. C'est tout ce que j'aime. Elle me fait penser a Qu'est-ce que ça peut faire (il est 6h sur le mont Saint-Clair). J'aime aussi la phrase "Burger King, Subutex, GardenalPreps et forces bacchanales" ça me renvoie à (Chiquita, brain, ISIS, FMI, FIFA / Ak automatiques, iPad et chicha / Afrique, Middle East, Europe, Latino America).

Y a clairement des clins d'oeil au dernier album des Strokes, et c'est pas pour me déplaire, je l'adore,

J'avoue que les 2 premiers singles je passe, surtout Rends l'amour. (Un)Ravel est pour moi un très beau titre, que je mettrai presque au même niveau de La débandade.

Le duo avec Clara fait le taff, mais pas mon préféré. Je préfère les titres qui bougent comme Les lumières de la ville, Petit chat ou Forever. Numéros magiques, j'ai un peu de mal (une soeur de Idéogrammes, même si je préfère cette dernière...)

Y a que moi qui entend Les cerfs-volants à 3min23 sur La traversée ?

Je pense que ça sera comme Grand Prix, les titres dansants vont tourner avec quelques verres de vins, parfait pour danser un peu enivrés

Je crois avoir vu / entendu qq part, qu'il voulait encore faire THE album qui allait tout envoyer valser. Je préférerai des musiques moins variété rock j'avoue. On attend alors {les albums} saint clair - Page 2 318619

De mon côté, mon top 3 ne change pas
Trash Yéyé
Palermo Hollywood
La Superbe
Revenir en haut Aller en bas
lili

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63965
{les albums} saint clair - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: {les albums} saint clair {les albums} saint clair - Page 2 EmptyDim 23 Oct 2022 - 15:55

Merci à vous pour les articles


Bizarrement j adore numéros magiques, y a que moi ? {les albums} saint clair - Page 2 343954   (peut être parce qu y a un p'tit côté générique de the sopranos )
Revenir en haut Aller en bas
Darren

Darren
dans les tympans, dans les tempi

https://instagram.com/darrenfog

Masculin
Age : 32
Humeur : Négatif puisque tout fout le camp
Localisation : Rennes
Nombre de messages : 5000
{les albums} saint clair - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: {les albums} saint clair {les albums} saint clair - Page 2 EmptyLun 24 Oct 2022 - 1:41

j'aime bien aussi

Chouette album dans l'ensemble, autant j'ai un peu survolé Grand Prix dans lequel il faudrait que je me replonge (ça va sans doute me faire comme Vengeance, il m'a fallu quelques années pour l'apprécier), autant celui-ci me rassure sur le virage plus mainstream que prend BB.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




{les albums} saint clair - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: {les albums} saint clair {les albums} saint clair - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

{les albums} saint clair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» {les albums} à l'origine
» {les albums} best of
» {les albums} intégrale
» {les albums} home
» {les albums} trenet
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les insulaires ¤ forum non officiel sur benjamin biolay :: benjamin biolay-