.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

Rouen 9 décembre 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Angela
d'une syllabe ou deux



Féminin
Localisation : De la Seine à la Méditerranée
Nombre de messages : 1062
MessageSujet: Rouen 9 décembre 2016 Jeu 15 Déc 2016 - 0:32

Benjamin Biolay au 106, la scène sur Seine.

Ce soir là,  il fallait écarter le rideau de particules pour  laisser passer le capitaine au long cours des rivières qu’il a remontées. Une  joie de le revoir à Rouen accoster au 106. Lui voler et se faire siennes, deux petites heures, suspendues hors du temps qui passe, inexorablement.
C’est bien lui qui le dit, la vie c’est de la peine et c’est de l’allégresse.
Un peu de la peine au début, dans la longue attente dehors, dedans, mais ça valait la peine, oui.
Gueule de rocker des sixties , silhouette affutée, tout de noir vêtu,  classieux, comme toujours, il semble, tout à coup, arriver tout droit de ces rues de Buenos Aires toutes noires aussi dessinées, sur le fond.  
Après  C628 et Palermo H, Padam et Palermo Queens posent les couleurs mouvantes.
Longtemps Padam fut la chanson presque finale mais aujourd’hui, plus de doutes, l’assurance de celui qui sait qu’une certaine partie du monde entier, l’acclame.
Au milieu de son groupe harmonieux  et complice, il enfile sa guitare  électrique. Ce  soir, ce sera plutôt rock and roll.
Des moments qui déchirent, des guitares qui sonnent à fond dans le Ground zero et Los Angeles.  Et celle qu’il annonce comme triste et dansante, Mon amour m’a baisé, il  y met le feu. Dans le genre hyperactif, Pas d’ici aussi, qui marche toujours mieux sur scène qu’à la simple écoute, pour ma part.
Et puis, toujours la si belle interprétation de ce récit implacable du 15 septembre  et le bonheur d’entendre la somptueuse noire et poisseuse, Dans mon dos.
Et puis Novembre et ce Négatif si troublant en live.
Il alternera à sa guise en piochant dans presque tous ses albums, excepté Vengeance.
J’ai pas la setlist dans la mémoire mais, il y aura aussi bien sûr, les incontournables : Ton héritage, La superbe, La merco, Lyon,  Les cerfs-volants.
Les sanglots longs de chez Trenet,  n'est pas ma préférée  mais, bon.
Les Palermitaines s’intègrent parfaitement dans le programme. Sublissime Débandade. Et Ressources humaines, à laquelle il manquait malgré tout la douce voix de Chiara (elle était, le lendemain, à Nantes      Sad Sad et resniff!.) Cette chanson, peut-être parce qu’elle parle tant aux gens, est très applaudie.
Tuyo, hyper latine découverte, et la nouvelle Volver, pur bijou tiré de la veine mélancolique  à souhait  de BB que j’aime tant, retour vers le passé à la frange émotive sublimée par le bandoneon. Ultra belle.
Pour les rappels, il est revenu en Teddy boy Palermo H .
Mon amour ma chérie/ Miss Miss enchainement délicieux.
Et puis, à la toute fin, Pas sommeil, le vrai et ample cadeau. Surtout quand il laisse la trompette accompagner l’évanouissement de la chanson et du concert, par là même.
Ce qui est terriblement éblouissant chez BB c‘est cette facilité qui sidère tous et, notamment ceux qui ne l’ont jamais vu, à passer avec autant d’élégance et de talent de la guitare à la trompette et du piano au synthé.  Musicien auteur interprète, complet et définitivement, unique.
Sans oublier la voix grave,  enveloppante et « volutée » de tant de cigarettes.
( un journaliste de P.Match présent à Rouen, l'a qualifiée d'éraillée!!!    Il a du se tromper de chanteur!)
Un concert que l’on pourrait dire parfait, très maitrisé, nickel dans cette tonalité plus rock choisie, avec un BB désormais ultra pro, un autre, c’est sûr et c’est fatal, probablement.
Mais comme il met la barre un peu plus haut, chaque fois, on devient presque trop exigeant. Oui, Il faut y aller doucement. Et puis  tout est affaire de décor, peut-être les normands, je ne sais. A Paris et à Lyon aussi, autour, c’était la famille, le pays.
A Pleyel,  j’avais senti, je l'avais dit, comme un degré franchi dans la chaleur humaine et la communication. Là, elle m’a semblé encore un peu intermittente. Beaucoup de baisers envoyés, de mercis, mais pas de sourire, cette bascule qui pourtant le métamorphose.
Alors pour moi, sans blesser personne, un dernier pallier à franchir pour la félicité, c’est peut-être un petit supplément d’âme encore.
Mais il est vrai, que son âme est restée dans les faubourgs de Palermo.Et  comme je le comprends ! c’est un si bon endroit pour l’errance !  
Mais la vie, c’est de la peine et c’est de l’allégresse. Tout de même.  Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar

melvil75
plus jamais d'horaires



Masculin
Nombre de messages : 10186
MessageSujet: Re: Rouen 9 décembre 2016 Jeu 15 Déc 2016 - 22:36

Merci pour le CR, avec ta plume toujours agréable à lire Wink

Pour ton dernier point, la communication apparemment moins fournie avec le public (par rapport aux concerts parisiens notamment, puisque ce sont les seuls avec lesquels je peux comparer), je n'ai pas le souvenir non plus de longs monologues entre les titres , plus de sourires que sur les tournées précédentes, oui sûrement , mais j'avoue qu'avec lui ça ne me choque pas plus que ça en général, et puis inconsciemment il se "lâche" peut-être un peu plus sur les dates parisiennes ou lyonnaises, avec la pression supplémentaire sur ces concerts là scratch
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: Re: Rouen 9 décembre 2016 Ven 16 Déc 2016 - 20:26

merci angela pour ce récit bien détaillé Smile

dans mon dos fait partie des titres que nous n avons pas eu à lyon, je trouve ça bien qu il se décide à faire des variations de setlist par rapport aux précédentes tournées

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

négative
soleil à plein temps



Féminin
Age : 34
Localisation : Grand Est
Nombre de messages : 2815
MessageSujet: Re: Rouen 9 décembre 2016 Mer 8 Fév 2017 - 12:23

Merci pour ce beau compte rendu que je ne lis volontairement qu'aujourd'hui Angela Smile

Angela a écrit:

Sans oublier la voix grave,  enveloppante et « volutée » de tant de cigarettes.
( un journaliste de P.Match présent à Rouen, l'a qualifiée d'éraillée!!!    Il a du se tromper de chanteur!)

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur ce point !

Pour la présence, hier je l'ai trouvé moins prolixe que d'autres fois mais souriant, attentif et réceptif aux réactions du public et ses remerciements semblaient toujours aussi sincères mais sans en faire trop.
Peut-être un peu plus "professionnel" ou moins spontané que sur des dates précédentes mais pas au point de me choquer.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rouen 9 décembre 2016

Revenir en haut Aller en bas

Rouen 9 décembre 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Choix de l'hôtel à Londres les 11 et 12 décembre 2016
» FREAQSHOW - 31 Décembre 2016 - Ziggo Dome - Amsterdam - NL
» SHOWCASE A CHAMBERY LE 3 DECEMBRE 2016
» Rouen 9 décembre 2016
» Fatality - The Biggest RAW NYE - 31 Décembre 2016 - Time Out - Gemert - NL
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les insulaires ¤ forum non officiel sur benjamin biolay :: la noche ya no existe-