.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

{vengeance} les articles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
avatar

Flo86
la superbe



Féminin
Age : 49
Humeur : A l'arrière j'avais ma guitare mon laisser-passer et trois tonnes de cafard
Nombre de messages : 4036
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Mer 31 Oct 2012 - 17:15

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63339
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Mer 31 Oct 2012 - 17:23

merci pour la peine flo, plein de choses intéressantes dans cette itw !

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fred
vois des mirages



Masculin
Age : 40
Nombre de messages : 2329
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Mer 31 Oct 2012 - 17:31

Merci Flo pour les scans !

hahahaha MF.... y peut pas s'en empêcher
Revenir en haut Aller en bas
avatar

julien
la flamme sacrée et des converses

http://lejournaldunbridgejaune.com/

Masculin
Age : 31
Humeur : Bientot papa :)
Localisation : dans ta bouche
Nombre de messages : 30749
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Mer 31 Oct 2012 - 17:34

Une gorge profonde, rien que ça

merci pr l'article
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flo86
la superbe



Féminin
Age : 49
Humeur : A l'arrière j'avais ma guitare mon laisser-passer et trois tonnes de cafard
Nombre de messages : 4036
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Mer 31 Oct 2012 - 17:38

Télérama
[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flo86
la superbe



Féminin
Age : 49
Humeur : A l'arrière j'avais ma guitare mon laisser-passer et trois tonnes de cafard
Nombre de messages : 4036
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Mer 31 Oct 2012 - 17:41

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flo86
la superbe



Féminin
Age : 49
Humeur : A l'arrière j'avais ma guitare mon laisser-passer et trois tonnes de cafard
Nombre de messages : 4036
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Mer 31 Oct 2012 - 17:43

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fred
vois des mirages



Masculin
Age : 40
Nombre de messages : 2329
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Mer 31 Oct 2012 - 18:59

Pour compléter, la critique de Valou :

Rarement disque de pop française aura été à ce point guetté. Trois ans après La Superbe, double album épique et sombre qui avait propulsé Biolay très loin devant ses camarades chanteurs, voici donc Vengeance, qui n'a de belliqueux que le nom : ce serait plutôt l'amour, celui des autres et de la vie, qui habite ses quatorze plages. Autant donc évacuer d'emblée la comparaison avec l'album précédent, hors de propos. Ce qui frappe ici, c'est d'abord l'éclatement musical : pop, rap, balades romantiques et morceaux plus « variété » s'y côtoient sans souci apparent de cohérence. C'est ensuite l'épanouissement vocal d'un interprète archi sensuel, quasi crooner. Comme si Biolay, à l'aise dans son art et sa voix, assumait toutes ses envies, y compris des chansons un peu légères (Aime mon amour, Trésor trésor), et des partenaires de luxe (Oxmo Puccino, Carl Barât, Vanessa Paradis...).

Dans cet exercice débridé, tous les morceaux n'ont pas la même force. Les plus marquants ? Sous le lac gelé, énigmatique comme un rêve — ou un cauchemar. Vengeance (et sa déclinaison espagnole, Venganza), au beau lyrisme vénéneux. Et Ne regrette rien, dans lequel l'irruption soudaine d'Orelsan, après quatre minutes de pop léchée, sonne comme une déflagration. A chaque écoute, elle nous saisit.

http://www.telerama.fr/musiques/vengeance,88774.php
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63339
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Mer 31 Oct 2012 - 19:48

merci supplémentaire x 2

amusant qu'il retrouve arthur dupont qui avait repris le beau "raté" pour la bo de bus palladium si ma mémoire est bonne

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

M. Clown
dans une orgie haut de gamme

http://sylvan-m.e-monsite.com/

Masculin
Age : 48
Humeur : Charlie Hebdieudo!
Localisation : Dans la lumière orange
Nombre de messages : 4117
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Jeu 1 Nov 2012 - 0:29

Houla! Les articles pleuvent! Il va falloir que je pose des jours des congés
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Killua01
si tu suis mon regard

http://deslendemainsquichantent.wordpress.com/

Masculin
Age : 27
Humeur : Gourou LGS (et BB dans la vraie vie)
Localisation : Paris
Nombre de messages : 793
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Jeu 1 Nov 2012 - 22:14

Y'a une invasion de fans de Saint Etienne suite à l'article de So foot. Quelle violence..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Vava3003
si loin de chez moi, je ne comprends pas pourquoi mon coeur s'emballe comme ça



Féminin
Age : 51
Localisation : Ile de France
Nombre de messages : 15604
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Jeu 1 Nov 2012 - 23:36

Benjamin Biolay a répondu à la polémique qu’il a lui même lancé par des propos ant-stéphanois, lui le supporter déclaré de l’Olympique Lyonnais.

Dans un entretien à So Foot, le chanteur avait fait part de son « dégoût pour le maillot stéphanois ». Mais les supporters des Verts ont réagi, inondant la page Facebook officiel du Lyonnais. Ce dernier a répondu via Twitter : « Comment s’auto-interdire de stade…si j’ai bien compris mon concert à Saint Etienne, je risque de le jouer sur playstation ».

« Je croyais que le foot était le dernier endroit ou on pouvait balancer des énormités. Visiblement j’ai été bête de m’exprimer comme un supporter, mais chez moi la bêtise est un cri qui vient de l’intérieur. » a-t-il ajouté en faisant un clin d’oeil au chanteur stéphanois, Bernard Lavilliers.

Le chanteur conclut avec un dernier message: « Allez l’OL et Vive la République ».
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Vava3003
si loin de chez moi, je ne comprends pas pourquoi mon coeur s'emballe comme ça



Féminin
Age : 51
Localisation : Ile de France
Nombre de messages : 15604
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Jeu 1 Nov 2012 - 23:47

Benjamin Biolay : "Je trouve le mot vengeance très beau"
Le chanteur revient avec Vengeance. Un album inventif, lumineux et sombre auquel participent Vanessa Paradis, Oxmo Puccino, Orelsan ou Julia Stone. Benjamin Biolay dit tout dans l'Humanité de ce vendredi
http://www.humanite.fr/culture/benjamin-biolay-je-trouve-le-mot-vengeance-tres-beau-507638
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63339
MessageSujet: hebdo.ch Ven 2 Nov 2012 - 10:23

merci vava, on s'croirait revenu à l'époque tecknikart, vous trouvez pas ? Laughing

on en parlait à la parution de l'article mais c'est la connerie d'avoir choisi ce titre qui est à remettre en cause, sans ça 98% des personnes qui s'excitent n'auraient pas lu l'article ou auraient lu la phrase dans son contexte et compris que c'était relatif à un esprit guéguerre classique, encore une fois il a déjà tenu les mêmes propos (soit dans une autre itw foot soit dans l'itw sur une radio à lyon il y a peu ) et personne n'avait réagi, c'est nul que ça tombe au moment de la sortie de l'album en tous cas


.

un article suisse ! :

BENJAMIN BIOLAY Le vide ne lui fait plus peur
Par Stéphane Gobbo - Mis en ligne le 31.10.2012 à 11:25


Trois ans après l’acclamé «La superbe», le chanteur français publie un sixième album, «Vengeance», tout aussi réussi.

Chaque artiste connaît dans sa carrière des tournants. Parfois pour le meilleur, d’autres pour le pire. Pour Benjamin Biolay, la sortie de La superbe, en octobre 2009, fut indéniablement un tournant. A l’heure du téléchargement généralisé, le chanteur osait un double album ambitieux. Il venait de quitter Virgin, filiale de la major EMI, pour rejoindre le label indépendant Naïve. Résultat, La superbe devient le plus gros succès de sa carrière et reçoit l’année suivante la Victoire de la musique du meilleur album, tandis que lui-même est sacré «interprète masculin de l’année». Si ce succès aussi inespéré qu’inattendu fut un tournant, c’est parce qu’il aura permis au Français d’être enfin médiatisé pour de bonnes raisons, en l’occurrence artistiques, alors qu’auparavant il avait autant intéressé la presse people que musicale. Car pour certains un mariage puis un divorce avec Chiara Mastroianni sont au moins aussi importants qu’une bonne chanson. Son côté dandy désabusé, ou bobo tête à claques pour ses détracteurs, agacés par ses attitudes de poseur, lui a aussi valu de nombreux portraits dans lesquels la musique n’était que secondaire. Mais La superbe a donc changé la donne.

Sas de décompression.
Lorsqu’on évoque ces années people, Benjamin Biolay avoue qu’il lui est arrivé d’être passablement agacé par certains articles. «Mais maintenant je n’y pense plus, dit-il d’une voix neutre. Et si ce que vous dites est juste, je suis ravi qu’on parle de plus en plus de moi pour des raisons légitimes, c’est-à-dire pour ce que je fais. Mais j’ai du mal à réaliser un bilan étant donné que je ne peux pas être extérieur à moi-même.»

Une bande originale, pour le film Pourquoi tu pleures?,
dans lequel il joue, des collaborations avec des artistes aussi divers que Jeanne Cherhal, Isabelle Boulay, 113, Sylvie Vartan et Petula Clark: ces dernières années, le natif de Villefranche-sur-Saône a enchaîné les projets. Un moyen de ne pas ressentir la peur du vide? «J’ai appris avec le temps que lorsqu’on sort d’un projet très prenant, il ne faut jamais décélérer net du jour au lendemain. On a besoin d’un sas de décompression, de petits projets. Et il y a des choses qui dans la vie ne se refusent pas, comme produire un album pour Vanessa Paradis ou tourner un film sous la direction d’Agnès Jaoui, ce qui n’était pas prévu. Mais malgré ce planning chargé, j’ai un peu jugulé ma peur du vide en prenant de la bouteille. Je ne suis plus du tout stakhanoviste.»

Manchester et ses héros.
Vengeance est-il à la hauteur de La superbe? Quelques écoutes suffisent pour affirmer que oui, que ce nouvel album est tout aussi convaincant par la faculté qu’il a, en quatorze chansons, de quasiment proposer quatorze univers différents. Premier extrait dévoilé il y a quelques semaines, Aime mon amour est une belle chanson de rupture, une pop song joliment orchestrée, immédiatement séduisante. Mais il y a mieux. Comme Profite, émouvant duo avec Vanessa Paradis, le synthétique et subtilement new wave Sous le lac gelé, ou le très lyrique La fin de la fin, avec son refrain et ses chœurs à la Burt Bacharach. Et il y a aussi ce très dansant L’insigne honneur, avec sa ligne de basse rappelant ouvertement les grandes heures de New Order. Une influence que le Français revendique.


«GAINSBOURG, JE L’AI TOUJOURS APPRÉCIÉ. MAIS C’EST CHARLÉLIE COUTURE QUI M’A VRAIMENTINSPIRÉ. SA MUSIQUE M’A TOUJOURS FASCINÉ, M’A DONNÉ CONFIANCE.»

«Quand j’étais jeune, le bassiste type c’était Peter Hook, de New Order, tandis que le guitariste type c’était Johnny Marr, des Smiths. J’avais, ado, mon panthéon de musiciens, et il se trouve qu’ils étaient tous Mancuniens. Un hasard.»

Même si on a parfois voulu faire de lui l’héritier de Gainsbourg, «BB» a toujours eu le regard tourné vers l’Angleterre. Mais il y a bien un artiste français qui l’a inspiré: Charlélie Couture. «Gainsbourg, je l’ai toujours bien apprécié, mais ce n’est pas lui qui m’a donné envie d’écrire des chansons, et ce n’est certainement pas lui qui est mon modèle du point de vue des textes. On est très différents. Moi, c’est Charlélie qui m’a vraiment inspiré. Parce que dans ses chansons, il y a un début, une fin, des personnages, des lumières, des mises en scène. Sa musique m’a toujours fasciné, m’a donné confiance.»

La troisième voix.
Avant même de publier son premier album, en 2002, Benjamin Biolay s’était fait un nom en cosignant quatre titres de Chambre avec vue, le disque qui marqua deux ans plus tôt le retour au premier plan d’Henri Salvador. C’est peut-être cette réussite précoce, il avait alors 27 ans, qui lui a valu cette étiquette de chanteur arrogant, agaçant. Alors que c’est finalement un artiste sensible et visiblement sincère qui répond à nos questions, évoque sa passion pour le rap (Orelsan et Oxmo Puccino font deux apparitions tonitruantes sur Vengeance), son dégoût de voir certaines communautés stigmatisées, son militantisme de gauche et son plaisir de chanter avec des femmes. Parce qu’il a ce fantasme un peu abscons, dit-il, de chercher une troisième voix, issue de la superposition de voix mâles et féminines, ce qui avait été le moteur du projet Home, enregistré en 2004 avec Chiara Mastroianni. «Les Moldy Peaches ont super bien réussi à le faire», conclut-il. Une référence anglosaxonne de plus. Qui osera encore qualifier Benjamin Biolay de prétentieux? Lui-même, pétri de doutes, ne sait pas pourquoi on a pu dire ça de lui.

«Vengeance». Naïve/Musikvertrieb. En concert le 30 avril 2013 à Thônex (Salle des fêtes), le 1er mai à Fribourg (Fri-Son), le 2 au Locle (Théâtre du Casino) et le 3 à Morges (Théâtre de Beausobre).

http://www.hebdo.ch/le_vide_ne_lui_fait_plus_peur_164934_.html




_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Louise




Féminin
Localisation : Lyon
Nombre de messages : 425
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Ven 2 Nov 2012 - 10:36

C'est vrai, le titre était lourd mais je ne peux m'empêcher de penser que ses propos sont délibérément bruts de la part de BB et le choix des mots pesé en toute lucidité ...

On a l'impression qu'il ne pourra jamais se résoudre à des propos consensuels. Il dit s'être apaisé, il n'en est pas anesthésié pour autant, je ne lui lancerai pas la pierre pour ma part ! (je dis ça c'est facile, je suis ni stéphanoise, ni fan de foot, et de plus je suis lyonnaise ...).

C'est toujours comme ça malheureusement les titres d'articles maintenant ; malheureusement car fortement inspirés des méthodes utilisées par les journaux "people" qui ont influencé la presse en général avec leurs méthodes racoleuses.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63339
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Ven 2 Nov 2012 - 10:48

et oui pour le racoleur

je ne trouve pas ça délicat de sa part mais tu parles avec n'importe quel vrai supporter d'une équipe il aura les mêmes propos (sur untel ou untel), il n'a pas à être différent parce qu'il est chanteur aussi (mon opinion et j'ai bien compris que la tienne n'est pas l'inverse louise ;-) )

ce qui me fait rire c'est que tous ceux qui laissent des messages sur sa page ont probablement dit les mêmes choses sur leurs murs fb un jour ou l'autre, c'est ras du bitume oui , du brut de supporter oui, c'est le 'jeu' (et là dessus je trouve que le message/réponse de bb est très bien)

évidemment que ce n'est pas quelque chose qui lui a échappé, et c'est pas la première fois qu'il parle ainsi là dessus ou autre , il est comme ça, perso j'ai pas envie d'un bb anésthésié non plus, j'ai assez critiqué le coup des relectures/censures qu'a opéré naïve à l'époque de la sortie de la superbe

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63339
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Ven 2 Nov 2012 - 11:49

en kiosques le 6 novembre

Benjamin Biolay répond aux questions de son entourage



_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

zazie1405




Féminin
Localisation : Paris-Paris
Nombre de messages : 69
MessageSujet: figaro Ven 2 Nov 2012 - 13:21

Un article élogieux du Figaro : moi j'aime bien quand BB parle de musique...

http://www.lefigaro.fr/musique/2012/11/02/03006-20121102ARTFIG00240-benjamin-biolay-sort-un-nouvel-album.php

Benjamin Biolay sort un nouvel album

Par Olivier Nuc

L'album Vengeance, plus léger que le précédent, abrite plusieurs collaborations, notamment avec des artistes venus du hip-hop.

Avec « Vengeance », qui paraît lundi, le chanteur affirme sa place de choix sur la scène française. Portrait.


Il est vingt heures passées dans un studio de la banlieue parisienne. C'est ici que Benjamin Biolay répète les chansons de Vengeance. L'atmosphère est à la fois studieuse et chaleureuse. Les musiciens présents accompagnent le chanteur depuis longtemps. Parmi eux, le batteur Denis Benarrosh ou le guitariste Pierre Jaconelli, vétérans des studios. «Je suis obligé de prendre des bons, l'album est assez dense», explique Biolay. Ils seront sur scène le 11 novembre à Paris (La Cigale), avant une tournée prévue en 2013.

Ce nouvel album marque un tournant dans la carrière de son auteur: il est le premier à susciter une attente aussi importante. Depuis le triomphe de La Superbe, en 2009, Benjamin Biolay est désormais un chanteur populaire. «Je sens que je suis monté dans une division supérieure», avoue-t-il. De lui, Juliette Gréco dit que «le succès l'a rendu encore plus gentil». Plus détendu aussi, comme si cette reconnaissance avait validé ses choix artistiques. «Mon but est d'éviter de faire le même disque à chaque fois. Je vis les choses comme avant, à la différence près que j'ai une importance au sein de mon label que je n'avais pas», explique-t-il. Les chiffres de vente de Vengeance seront en effet cruciaux pour l'économie de sa maison de disques, Naïve, dans le contexte de santé précaire de l'industrie du disque. «Mais je fais abstraction», ajoute le chanteur.

«Le temps a de belles vertus»

À bientôt 40 ans, l'homme occupe une position idéale sur la scène française. Admiré, influent sans être l'objet des débordements «people». «Quand les gens m'abordent dans la rue, c'est pour me parler de mes chansons. Mais je m'en sors plutôt bien, je peux avoir une vie quotidienne normale.» Onze ans après Rose Kennedy, qui lançait ce nouveau venu attachant, Biolay constate que «le temps a de belles vertus».

«Tout est arrivé progressivement, dit-il. Si le succès m'était tombé dessus il y a dix ans, je serais devenu encore plus autodestructeur.» Passionné par l'histoire de la musique, fin observateur des carrières de chanteurs, il a constaté que «les gens qui ont du succès rapidement vivent souvent une traversée du désert». Ses aînés Alain Souchon ou Laurent Voulzy ont ainsi été célébrés passé la trentaine. Son parcours rappelle celui de Michel Berger, à la fois pour son côté pygmalion, l'exigence permanente de son travail et sa discrétion. «Je n'ai pas envie de me brûler pour la musique, c'est un choix de vie. Je prends un pied monumental à faire des choses qui nécessitent d'être en bonne santé. J'ai aujourd'hui l'âge requis pour faire la part des choses.»

L'album Vengeance n'opère pas le même mode de séduction que La Superbe. Plus léger, il abrite plusieurs collaborations, notamment avec des artistes venus du hip-hop, un des genres de prédilection du compositeur. «J'avais laissé des mesures vierges pour Orelsan et Oxmo Puccino. Quand on invite un rapper, on prend son texte, sinon ça n'a aucun intérêt.» Les autres invités sont des figures plus familières de son univers: Julia Stone, à qui il a déjà donné la réplique, l'Anglais Carl Barât, son partenaire du spectacle , au printemps dernier, et Vanessa Paradis, dont il a orchestré le prochain album. Il compare son travail avec elle à celui d'un cinéaste dirigeant Deneuve et Depardieu pour la première fois: un défi qu'on ne refuse pas.

«Mon éducation m'a formé»

La grande révélation de Vengeance, c'est la clarté nouvelle de la voix. «Je ne me cache plus du tout, ça me fait du bien.» Le refrain d' Aime mon amour est peut-être l'harmonie la plus franche qu'il ait jamais composée. «Avant, un truc comme ça je l'aurais détruit, j'aurais trouvé ça trop facile.» Ancien du conservatoire de Lyon, Biolay a hérité son goût de la nuance de compositeurs comme Mahler. «Sans être un artiste académique pour autant, mon éducation m'a formé», reconnaît-il. Il explique éliminer beaucoup pendant la confection de chaque disque. Il avait ainsi une quarantaine de chansons prêtes pour Vengeance. «Il y a beaucoup de déchets dans ma production: j'ai une centaine d'inédits depuis que je suis publié.»

Si Benjamin Biolay en est arrivé là, c'est grâce à son côté chien fou, dit-il. «J'ai toujours essayé les trucs un peu casse-gueule qu'on m'a proposés. Il faut avoir du bol et un côté sale gosse.» Bien qu'encore insatisfait, il est désormais plus posé. «Tout le monde pense que je suis un grand déprimé alors que c'est l'inverse.» Consensuel, Benjamin Biolay? Ne lui dites pas qu'il est le meilleur de sa génération, il ne considère surtout pas son activité comme une compétition. Il pourrait pourtant bien être celui dont l'influence sera la plus puissante et la trace la plus profonde parmi sa génération. Sa richesse est de n'appartenir à aucun clan, tout en collaborant avec une palette de personnalités d'une diversité stupéfiante. «J'assume mon côté trans-courants, de Salvador à Orelsan. On est deux ou trois comme ça, avec Dominique A et Katerine. Pas question de nous mettre dans des cases.»

«Vengeance» , de Benjamin Biolay, Naïve. À paraître lundi 5 novembre.


Ses interprètes

C'est en écrivant avec Keren Ann le titre Jardin d'hiver, pour Henri Salvador, que Benjamin Biolay s'est fait connaître. C'était en 2000, avant même qu'il ait publié son premier disque personnel. Depuis lors, il a très souvent été sollicité par différents artistes pour écrire et réaliser leurs disques: Juliette Gréco, notamment, mais aussi Isabelle Boulay à plusieurs reprises. Il a également accompagné les débuts en chanson d'Élodie Frégé. Il vient par ailleurs de compléter la production du prochain disque de Vanessa Paradis (ci-contre), qui devrait voir le jour l'année prochaine.

Son cinéma

C'est la réalisatrice Laetitia Masson qui l'a fait tourner pour la première fois, en 2004, dans Pourquoi (pas) le Brésil. Elle a par la suite réalisé le film de la tournée triomphale dans la foulée de La Superbe, qui a fait l'objet d'un DVD et d'un livre de photos soignés. Depuis lors, Benjamin Biolay est de plus en plus sollicité par le cinéma français: Pourquoi tu pleures? de Katia Lewkowicz avec Emmanuelle Devos, Nicole Garcia et Valérie Donzelli ou L'Art de la fugue de Brice Cauvin (réalisateur des Randonneurs). Il y joue souvent les jeunes premiers soumis aux affres des relations amoureuses. Il avoue avoir hâte de se voir proposer des rôles d'hommes plus mûrs. «Au cinéma, plus je vais vieillir plus je vais avoir des rôles intéressants, avec une gueule bien burinée.»

Sa génération

C'est aux côtés de Keren Ann qu'il a fait ses débuts. Ils ont longtemps écrit ensemble les chansons destinées aux disques de la chanteuse avant qu'elle fasse cavalier seul. Benjamin Biolay est proche de Raphael depuis ses débuts - ils ont brièvement travaillé ensemble. «Il essaie de sortir des sentiers battus, c'est bien», dit Biolay à son sujet. Vincent Delerm est à ses yeux un des plus doués de ses contemporains, et il mise beaucoup sur le jeune Adrien Gallo, chanteur et leader des BB Brunes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63339
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Ven 2 Nov 2012 - 13:26

merci zazie, moi aussi

(je me suis permise d'ajouter les mots ;-) )


_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

zazie1405




Féminin
Localisation : Paris-Paris
Nombre de messages : 69
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Ven 2 Nov 2012 - 13:51

Tu as bien fait ! Et on continue avec le Nouvel Obs

Benjamin Biolay : un nouvel album très attendu



PARIS (AFP) - Benjamin Biolay publie lundi l'album français le plus attendu de cette rentrée, "Vengeance", un disque virtuose où s'entrechoquent la chanson, le rap et la new wave et qui devrait confirmer le succès de "la Superbe", que son auteur voit pourtant comme un "épiphénomène".

QUESTION: "Vengeance" donne aussi leur titre à deux chansons de l'album. Pourquoi ?

REPONSE: "Pour moi, en tant que parolier, vengeance est un trompe-l'oeil de la langue française, parce que c'est un mot très beau, qui sonne très bien. Je voulais, via ces morceaux, complètement désamorcer l'idée d'une véritable vengeance, en disant que la plus belle vengeance possible, c'est de vivre dans un pays chaud avec les gens qu'on aime, pour moi en tout cas".

Q : Vous avez voulu rassembler toutes vos passions sur cet album ?

R : "Oui, je me disais qu'il fallait que je puisse mettre mon album au hasard sur mon ipod et qu'il n'y ait pas de truc avec un nez rouge qui déboule, que ce soit cohérent. J'ai fait l'expérience un petit moment, mais c'était trop long, il y a trop de chansons sur mon ipod. C'est aussi le disque que j'aurais bien aimé être capable de faire à 17 ans. Des chansons comme "Marlène déconne" ressemblent un peu à ce que je faisais avec mon premier groupe".

Q : Comment parvient-on à rendre cohérents tous ces éléments ?

R : "La cohérence, elle s'impose quasiment : c'est la voix et les textes, ce ne sont que des chansons d'amour. Evidemment, il y a des sons, des instruments qui doivent revenir un peu tout le temps. Ca, c'est dans la finition, c'est comme dans le cinéma avec le montage, le mixage, la post-synchronisation".

Q : C'est aussi un album de collaborations.

R : "Pour moi, c'est ça aussi la cohérence de ce disque. Hormis pour Orelsan et Oxmo Puccino, dont j'avais vraiment envie qu'ils viennent chanter avec moi, toutes les autres personnes présentes sur "Vengeance" sont des proches collaborateurs. Vanessa (Paradis, ndlr), je produis son disque, Carl Barât (ex-leader des Libertines, ndlr), je produis une partie de son disque, Julia Stone, on avait fait un duo ensemble, Gesa Hansen faisait déjà les choeurs sur "La Superbe". Ce sont les magnifiques hasards de la vie et quelques envies légitimes".

Q : Il est rare qu'on entende autant les cuivres chez vous.

R : "Pourtant, je viens de là, du trombone. Il a fallu que je me réconcilie avec. Quand vous jouez des cuivres toute la journée pendant des années et que vous passez à une autre activité, la dernière chose dont vous avez envie, c'est d'entendre un trombone. L'utilisation des cuivres par Saalam Remi ou Mark Ronson - même si je ne suis pas sûr qu'il fasse lui-même ses disques - m'a vraiment donné envie de m'y remettre".

Q : Avec le succès de "La Superbe", vous êtes passé du statut d'artiste qui divise à celui que tout le monde acclame. Comment l'avez-vous vécu ?

R : "Je divise quand même. Il faut diviser de toute façon. "La Superbe", c'est sans doute un épiphénomène. Je ne me souviens plus de ce qui est sorti à ce moment-là, mais peut-être qu'il n'y avait que des trucs inintéressants et que c'était le disque français qui arrivait au bon moment. Tout ça est très conjoncturel. Je ne considère pas avoir changé de statut".

Q : Avez-vous ressenti l'obligation de rééditer ce succès ?

R : "Non, j'ai 40 ans, ce n'était pas mon premier album. Je crois qu'il faut casser les joujous. C'est trop tentant de refaire la même chose, ce sera toujours moins bien de toute façon. Au moins, j'ai fait un gros succès sans un gros tube tout pourri qui me mettrait dans une merde épouvantable. Mon ami Raphaël que j'admire beaucoup, je vois que les gens ne savent pas si c'est du lard ou du cochon à cause de "Caravane". C'est le danger du tube qui écrase tout le reste et qui donne une image brouillée de l'artiste. Il a dû être très heureux, très flatté et surtout ça doit faire plaisir de gagner autant d'argent et de pouvoir être propriétaire. Mais chaque bénédiction a sa malédiction".
Revenir en haut Aller en bas
avatar

pensive




Nombre de messages : 30
MessageSujet: Et un de plus... Ven 2 Nov 2012 - 15:30

3 pages dans le Elle de cette semaine...paru ce jour :-)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

M. Clown
dans une orgie haut de gamme

http://sylvan-m.e-monsite.com/

Masculin
Age : 48
Humeur : Charlie Hebdieudo!
Localisation : Dans la lumière orange
Nombre de messages : 4117
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Sam 3 Nov 2012 - 0:08

Vava3003 a écrit:
Benjamin Biolay : "Je trouve le mot vengeance très beau"
Le chanteur revient avec Vengeance. Un album inventif, lumineux et sombre auquel participent Vanessa Paradis, Oxmo Puccino, Orelsan ou Julia Stone. Benjamin Biolay dit tout dans l'Humanité de ce vendredi
http://www.humanite.fr/culture/benjamin-biolay-je-trouve-le-mot-vengeance-tres-beau-507638

B.B. a cru possible le titre Vengeance seulement parce que La Superbe a eu du succès. Ca me rappelle M.J., qui après Thriller avait sorti Bad. Et je me dis encore que ce dandy-rebelle est vraiment bad Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
avatar

M. Clown
dans une orgie haut de gamme

http://sylvan-m.e-monsite.com/

Masculin
Age : 48
Humeur : Charlie Hebdieudo!
Localisation : Dans la lumière orange
Nombre de messages : 4117
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Sam 3 Nov 2012 - 1:15

Louise a écrit:

Le début de polémique ne s'est pas fait attendre ! Les commentaires sont nombreux, et certains croustillants ... Du genre :
" ferait mieux de bosser son solfège" "il à pas la classe ni la grandeur d'un johny halliday , ni d un sardou qui remplissent les salles"...

Rien que pour ces commentaires poilants, je trouve que B.B. a bien fait de se lâcher sur Saint-Etienne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Qu'est-ce que ça peut fai
quelque part à paris



Féminin
Nombre de messages : 2895
MessageSujet: elle Sam 3 Nov 2012 - 17:58

pensive a écrit:
3 pages dans le Elle de cette semaine...paru ce jour :-)

Le voici :

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Qu'est-ce que ça peut fai
quelque part à paris



Féminin
Nombre de messages : 2895
MessageSujet: Re: {vengeance} les articles Sam 3 Nov 2012 - 18:05



Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {vengeance} les articles

Revenir en haut Aller en bas

{vengeance} les articles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Les petits articles de Waam
» Vos articles et vos comptes-rendus sur le 11 novembre 2010 :
» [Recherche] Articles Mylène Farmer
» Articles divers dans la presse papier
» Vends articles ALIZEE + MYLENE FARMER
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les insulaires ¤ forum non officiel sur benjamin biolay :: benjamin biolay-