.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

Françoise Hardy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 10 ... 14  Suivant
AuteurMessage
lili

lili
admin



Féminin
Humeur : il faut croire qu être heureux vaut la peine
Nombre de messages : 63681
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyDim 21 Mar 2010 - 19:39

pour mon amour :oui mais sans elle le morceau aurait vraiment une saveur en moins Smile

j'arrive pas à imaginer zazie Françoise Hardy - Page 7 346915 tu penses à une façon de chanter sur un titre précis chez z ?

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
julien

julien
la flamme sacrée et des converses

http://lejournaldunbridgejaune.com/

Masculin
Age : 33
Humeur : Sourire
Localisation : à coté de ma fille
Nombre de messages : 30768
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyDim 21 Mar 2010 - 19:43

Citation :
pour mon amour :oui mais sans elle le morceau aurait vraiment une saveur en moins

oui mais pour moi, FH ou Keren ann ou Chiara ou n'importe, ça aurait été pareil. donc pour moi ce morceau est pas génialissime grace à FH mais plutot grace à une voix féminine qui casse le rythme et la voix de BB. n'importe quelle fille aurait fait l'affaire !
Revenir en haut Aller en bas
lili

lili
admin



Féminin
Humeur : il faut croire qu être heureux vaut la peine
Nombre de messages : 63681
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyDim 21 Mar 2010 - 19:56

je suis pas d'accord je pense Françoise Hardy - Page 7 346915

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
lili

lili
admin



Féminin
Humeur : il faut croire qu être heureux vaut la peine
Nombre de messages : 63681
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyLun 22 Mar 2010 - 12:22

le cd2 avec les mini présentations pour les titres est dispo à l'écoute ici :

http://www.musicme.com/#/Francoise-Hardy/albums/La-Pluie-Sans-Parapluie-5099963122152.html

c'est intéressant Smile

¤

on apprend même qu'elle avait demandé à zazie d'écrire le texte de la chanson de calogero Françoise Hardy - Page 7 85034 Wink mais le résultat ne lui a pas plu

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
Vava3003

Vava3003
si loin de chez moi, je ne comprends pas pourquoi mon coeur s'emballe comme ça



Féminin
Age : 53
Localisation : Ile de France
Nombre de messages : 15604
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyMar 23 Mar 2010 - 20:18

Les Sonos Tonnent #15 : Camelia Jordana vs Françoise Hardy
Le 23 mars 2010 à 15h00
LE FIL MUSIQUE - L'une débarque, du haut de ses 17 ans, dans l'univers discographique, avec son premier opus écrit notamment par Babx ou Mathieu Boogaerts. L'autre est une icône de la chanson pop qui, depuis plus de 40 ans, déploie une élégance sans faille. Camelia Jordana et Françoise Hardy sont au sommaire de notre club de critiques. Pour commenter leurs disques, toujours les mêmes : Sophie Delassein du “Nouvel Obs”, Gilles Médioni de “L'Express”, Valérie Lehoux et Hugo Cassavetti de “Télérama”.
http://www.telerama.fr/musique/les-sonos-tonnent-15-camelia-jordana-vs-francoise-hardy,53815.php
Revenir en haut Aller en bas
melvil75

melvil75
plus jamais d'horaires



Masculin
Nombre de messages : 10509
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyMer 24 Mar 2010 - 16:26

julien a écrit:
Citation :
pour mon amour :oui mais sans elle le morceau aurait vraiment une saveur en moins

oui mais pour moi, FH ou Keren ann ou Chiara ou n'importe, ça aurait été pareil. donc pour moi ce morceau est pas génialissime grace à FH mais plutot grace à une voix féminine qui casse le rythme et la voix de BB. n'importe quelle fille aurait fait l'affaire !
Julien n'a pas tout a fait tort moi aux premières écoutes je croyais que c'était chiara Wink et pourtant je connais assez la voix de FH bon de la a dire que n'importe quelle fille aurais fait l'affaire p'tete pas non plus Françoise Hardy - Page 7 256513
Revenir en haut Aller en bas
M. Clown

M. Clown
dans une orgie haut de gamme

http://sylvan-m.e-monsite.com/

Masculin
Age : 50
Humeur : Charlie Hebdieudo!
Localisation : Dans la lumière orange
Nombre de messages : 4117
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyMer 24 Mar 2010 - 23:40

J'ai donc écouté tonner les sonos puis écouté l'album de la Grande Françoise, tout cela en me promenant sur l'île. Constat désarmant : je ne suis pas une femme et ne peux donc faire deux choses en même temps Françoise Hardy - Page 7 85034
Distraitement, l'album de F.H. est agréable et certains titres accrocheurs. L'ensemble me paraît plus pop que Clair Obscur ou Tant de Belles Choses, comme un sursaut face à une jeunesse qui voudrait foutre le camp, ce qui explique le refus de la chanson que B.B. lui avait proposée - et donc conforte mon ancienne chronique sur ladite sublime chanson.
Mais il faudra que je l'écoute plus attentivement.
Revenir en haut Aller en bas
lili

lili
admin



Féminin
Humeur : il faut croire qu être heureux vaut la peine
Nombre de messages : 63681
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyMer 24 Mar 2010 - 23:42

M. Clown a écrit:
J'ai donc écouté tonner les sonos puis écouté l'album de la Grande Françoise, tout cela en me promenant sur l'île. Constat désarmant : je ne suis pas une femme et ne peux donc faire deux choses en même temps Françoise Hardy - Page 7 85034

Françoise Hardy - Page 7 85034

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
lili

lili
admin



Féminin
Humeur : il faut croire qu être heureux vaut la peine
Nombre de messages : 63681
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyJeu 25 Mar 2010 - 23:54

Françoise Hardy - Page 7 Fhardy

A l’occasion de la sortie de son nouvel album « La Pluie sans parapluie »*, les 41 antennes de France Bleu mettent à l’honneur Françoise Hardy lors d’une journée spéciale, lundi 29 mars.

Dès 5 h, coup d’envoi de la « Journée Spéciale Françoise Hardy ». Pour les auditeurs de France Bleu, l’interprète a choisi de présenter six titres issus de son tout nouvel album* le jour-même de sa sortie (notamment « Noir sur blanc » le premier single extrait, déjà en diffusion sur France Bleu). Au cours de la journée, Françoise Hardy multiplie les interviews et raconte la genèse de ce nouvel opus, notamment dans « France Bleu Midi » à 12h50 avec Elodie Suigo et dans « C’est Ma Chanson » de 19h30 à 20h avec Cyril Monnier. Surprise supplémentaire pour les auditeurs : plus de 200 albums « La Pluie sans parapluie » sont à gagner en jouant avec France Bleu.

Samedi 17 avril, dans On Repeint La Musique, de 14h à 16h
Serge Poézévara, accompagné de Fabien Lecoeuvre, accueille Françoise Hardy pour près de 2h d’interview. L’émission est une nouvelle occasion pour les auditeurs de France Bleu de découvrir le nouvel album et de connaître davantage cette artiste discrète.

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
lili

lili
admin



Féminin
Humeur : il faut croire qu être heureux vaut la peine
Nombre de messages : 63681
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyVen 26 Mar 2010 - 0:05

Françoise Hardy sans fard

Françoise Hardy - Page 7 Da143e06-37fa-11df-ba87-fb87478e622d

L'icône française publie La Pluie sans parapluie, un des meilleurs disques de sa carrière, avec des participations de Calogero, Murat ou la Grande Sophie.


LE FIGARO. - Comment s'est déroulée la conception de ce nouveau disque?

Françoise HARDY. - Cet album a été beaucoup plus difficile à faire que je ne l'imaginais. Il y a eu tout un tas de soucis, des fâcheries qui arrivent quand vous travaillez avec des gens qui n'ont pas le même goût et la même vision que vous. Il arrive un moment où j'ai été obligée de dire:«C'est mon disque, mon goût doit l'emporter.» Je n'aime pas du tout les rapports de forces mais parfois on doit en arriver là. Cela dit, les disques sur lesquels il n'y a ni tension ni souffrance sont très rares.

Comment faites-vous connaître vos intentions à vos collaborateurs?

N'étant pas musicienne, j'ai souvent du mal à exprimer en mots ce que je voudrais. Mais quand j'entends le travail effectué, je sais ce qui ne va pas. C'est un instinct qui ne me trompe pas souvent. Je défends chacune de mes chansons comme s'il s'agissait d'enfants pour lesquels je souhaite le meilleur traitement possible.

À partir de quel moment avez-vous commencé à préparer ce disque?

Dès le début de l'année 2009, j'ai commencé à chercher des chansons. Finalement, j'aurai passé ma vie à recevoir des CD ou des cassettes de personnes qui ont envie que je m'intéresse à leur travail ! Neuf fois et demie sur dix, c'est très scolaire. Je pense qu'il y a des chansons qui objectivement sont très mauvaises et d'autres très bonnes. Je me targue de savoir faire la différence entre les deux. C'est même une des rares qualités que je me reconnaisse.

Aux côtés de signatures familières, on trouve au générique de cet album celles de gens avec lesquels vous n'aviez encore jamais collaboré.

Mon directeur artistique m'a proposé de demander une chanson à Calogero. Parallèlement, le studio où j'enregistrais m'a dit qu'il avait laissé une mélodie pour moi. Arthur H avait suggéré qu'on fasse quelque chose ensemble il y a quelques années déjà. Quant à Murat, je n'aurais jamais imaginé lui demander quoi que ce soit. Parmi les quatre titres qu'il m'a fait parvenir, j'ai choisi de prendre le seul en anglais, Memory Divine. Jamais je n'avais enregistré une chanson aussi facilement.

Il s'agit de votre premier disque depuis la sortie de votre autobiographie, en 2008. Son succès a-t-il changé votre rapport à l'écriture?

Dans une autobiographie, on sait qu'on va devoir aborder la vie privée, ce qui est le domaine où je m'ennuyais le moins. La vie personnelle dans un livre est intéressante à partir du moment où on choisit ce qui relève du vécu de chacun et qu'on peut le développer. Un texte de chanson, c'est juste l'expression d'une émotion, cela n'a rien à voir.

Avant de publier ce livre, vous n'aviez laissé filtrer que peu d'indices sur vos états d'âme.

Le fait de tourner toujours autour du même thème donne pourtant des clés, peut-être plus qu'une autobiographie. Depuis petite, je suis fascinée par les auteurs qui tournent autour de l'amour impossible. C'est confondant comme un enfant peut être inspiré par des lectures qui ont la couleur de ce que sera sa vie. J'ai l'impression d'être monomaniaque, de m'intéresser toujours à la même chose sous des formes légèrement différentes, et de chanter toujours la même chose. Ce qui n'est pas très grave, à partir du moment où les mélodies sont différentes.

Cette année a marqué le retour sur scène de Jacques Dutronc. Êtes-vous allée l'écouter?

J'y suis allée un soir où je l'avais entendu se racler la gorge toute la journée, ce qui m'a un peu gâché le plaisir. On a un mode de vie particulier, une distance s'est créée mais cela n'enlève rien à la force des souvenirs qui nous lient. Ce qui m'aura aidé à supporter cette relation très difficile, c'est de sentir qu'il y avait une réciprocité derrière l'absence. C'est pour cela que je ne suis jamais partie.

Vous semblez avoir atteint aujourd'hui une forme de sagesse. Comment ?

J'ai acquis un certain détachement. Quand une femme n'est pas heureuse pendant très longtemps, le feu finit par s'éteindre. Alors, on est libéré d'une dépendance très douloureuse. C'est très difficile à maintenir dans la durée une relation de couple. Surtout dans la société actuelle, lorsqu'on est amené à rencontrer des gens intéressants et séduisants… En ce qui concerne la fidélité, j'admets qu'elle soit plus difficile à respecter pour un homme que pour une femme. On ne voit que ça : des hommes très amoureux de leur femme qui ne peuvent pas s'empêcher d'aller voir ailleurs. L'homme fidèle est rarissime et en devient même presque suspect. J'ai été assez naïve pour découvrir ça sur le tard.


--------

LA CRITIQUE

Vingt-sixième album studio en plus de quarante ans de carrière, La Pluie sans parapluie ne déroutera pas les amateurs de l'art délicat de Françoise Hardy. Pourtant, à y regarder de plus près, bon nombre de qualités en font un des disques les plus réussis de son parcours. Fidèle à sa ligne mélancolique (les déchirantes Mieux le connaître ou la chanson titre), Françoise Hardy a pourtant injecté des couleurs plus pop à cette livraison (le premier extrait, Noir sur Blanc, ou l'enlevé Champ d'honneur). Il en résulte un disque moins sépia et plus pastel que ses précédentes livraisons. On pense parfois à ses beaux albums du début des années 1970, Soleil ou La Question. À sa manière, pudique et sensible, Françoise Hardy continue d'imposer son élé­gance suprême et sa belle inspiration.

http://www.lefigaro.fr/musique/2010/03/25/03006-20100325ARTFIG00482-francoisehardy-sans-fard-.php

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
Anne

Anne




Nombre de messages : 57
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyDim 28 Mar 2010 - 19:57

J'ai fait exactement ce qui ne fallait pas. Picorer sur le net des extraits à droite, à gauche. Résultat je suis incapable d'avoir une opinion.
Aller s'acheter son cd à la sortie (demain), le tripoter, le passer avec un son correct : ya que ça de vrai !
Celà dit après l'hiver qu'on s'est tapé, je suis sûre de "champs d'honneur" petite pépite pop printanière parfaitement réussie (2ème single prévu d'ailleurs)
Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
lili

lili
admin



Féminin
Humeur : il faut croire qu être heureux vaut la peine
Nombre de messages : 63681
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyDim 28 Mar 2010 - 20:02

on attendra pour un avis plus en détails alors Wink

et chouette pour le deuxième single Smile

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
Anne

Anne




Nombre de messages : 57
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyMer 31 Mar 2010 - 19:23

Merci Télérama ! Cet article traduit exactement mes impressions sur ce nouvel album.
http://www.telerama.fr/musiques/la-pluie-sans-parapluie,54118.php
Revenir en haut Aller en bas
lili

lili
admin



Féminin
Humeur : il faut croire qu être heureux vaut la peine
Nombre de messages : 63681
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyMer 31 Mar 2010 - 19:27

merci pour le lien anne, en effet c'est bien résumé

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
lili

lili
admin



Féminin
Humeur : il faut croire qu être heureux vaut la peine
Nombre de messages : 63681
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyMer 31 Mar 2010 - 19:29

elle était au fou du roi aujourd'hui

pour écouter http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/fouduroi/index.php?id=89496

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
Vava3003

Vava3003
si loin de chez moi, je ne comprends pas pourquoi mon coeur s'emballe comme ça



Féminin
Age : 53
Localisation : Ile de France
Nombre de messages : 15604
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyMer 31 Mar 2010 - 21:44

Prochains invités de Laurent Ruquier : Samedi 3 avril (tournage vendredi 2 avril) : Françoise Hardy.
Revenir en haut Aller en bas
Vava3003

Vava3003
si loin de chez moi, je ne comprends pas pourquoi mon coeur s'emballe comme ça



Féminin
Age : 53
Localisation : Ile de France
Nombre de messages : 15604
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyMer 31 Mar 2010 - 21:59

Rencontre avec Françoise Hardy à la Fnac Montparnasse
http://www.lesinrocks.com/musique/musique-article/t/44128/article/rencontre-avec-francoise-hardy-a-la-fnac-montparnasse/
Pour la sortie de son nouvel album La Pluie Sans Parapluie, une rencontre avec Françoise Hardy organisée à la Fnac Montparnasse et animée par Cristophe Conte aura lieu le samedi 3 avril à 16h.
Pour la sortie de son nouvel album, La Pluie sans Parapluie, une rencontre est organisée avec Françoise Hardy à la Fnac Montparnasse le samedi 3 avril à 16h. Elle sera animée par l'inrockuptible Cristophe Conte.
26e album de la chanteuse, il a été co-écrit avec des grands noms de la chanson française comme Calogero (Noir sur Blanc), La Grande Sophie (Mister), Arthur H (Les Mots s’envolent) et Jean-Louis Murat (Memory Divine).
Bien sûr, on vous y convie.
Revenir en haut Aller en bas
lili

lili
admin



Féminin
Humeur : il faut croire qu être heureux vaut la peine
Nombre de messages : 63681
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyJeu 1 Avr 2010 - 14:01

interview originale Smile
¤
Afin de saluer - comme il le mérite - le nouvel album de Françoise Hardy, La Pluie sans parapluie, L'Express a proposé à des artistes et à des personnalités d'interviewer la chanteuse. Alain Souchon, Valérie Lemercier, Jean d'Ormesson, Camille, etc., ont joué le jeu.

Un bouddha géant veille sur l'appartement feutré à deux pas du bois de Boulogne. Longue et fine en pantalon noir, Françoise Hardy accompagne la sortie de La Pluie sans parapluie, un disque de chansons d'amour virevoltantes remplies d'espoirs fous et de ballades cafardeuses pour soirs de novembre. Jamais la voix n'a été si belle, les mots si justes et si puissants. Grande auteure, Françoise Hardy chante les mains pleines de cendres des morceaux entêtants... et suspendus : Champ d'honneur, Esquives, L'Autre Côté du ciel... La Grande Sophie, Calogero ou Arthur H l'ont rejointe dans l'aventure. Pour cet entretien, L'Express a demandé à des personnalités qui l'apprécient, et vice versa, de lui poser des questions. "Je suis très curieuse", dit-elle, pressée de découvrir qui et quoi. Récit d'une longue rencontre ponctuée de grands éclats de rire car, si Françoise Hardy parle de tristesse et de spleen, elle rit aussi beaucoup.

La Grande Sophie : Est-ce pour vous une joie ou une souffrance d'enregistrer un nouvel album ?

Je suis toujours tellement excitée à l'idée de retourner en studio que j'en oublie les angoisses et les épreuves que je vais immanquablement connaître. Et, cette fois encore, ça n'a pas raté.

L'Express : Au moment de Décalages, en 1988, vous aviez annoncé que ce serait votre dernier disque. Ce n'était donc pas le cas...

La promotion à la télévision était alors pour moi une source de tourments. Après Décalages, je n'ai pas sorti de disques pendant huit ans. Cela ne m'a pas vraiment manqué. J'écrivais pour d'autres et je me suis heurtée aux mêmes difficultés que tous les paroliers. Un vrai parcours du combattant ! J'avais proposé une chanson à Johnny, qui a mis un an à lui parvenir, et il l'a refusée. C'est Véronique Sanson qui l'a chantée.

Alain Souchon : Est-ce que tu joues toujours de la guitare pour ton plaisir ou as-tu complètement arrêté ?

Ah ! ben non ! Je n'en ai plus, j'ai dû la jeter. A mes débuts, à la télévision ou sur scène, je m'accompagnais avec la guitare à trois sous qui m'avait servi à composer. Ensuite, je me suis cantonnée à l'écriture car je suis davantage texte que musique, tout en étant absolument convaincue que ce qui compte, dans une chanson, c'est la mélodie.

Valérie Lemercier : Est-ce vrai que vous posez votre voix toute seule sur un magnéto avant d'entrer en studio ?

Oui. Je teste ainsi les paroles, je chante aussi plusieurs fois les titres avant de les enregistrer. J'aimerais travailler davantage en amont avec les compositeurs pour éviter les incorrections rythmiques.

Valérie Lemercier (bis) : Comment faites-vous pour rester si mince ?

L'explication est médicale : j'ai un niveau de cortisol, l'hormone du stress, excessivement élevé. Et donc une faculté à m'angoisser même pour de très petites choses. Alors quand Thomas est sur la route en pleine intempérie, je ne vous dis pas l'inquiétude...

Dominique A : Etes-vous intéressée par les musiques du monde ?

Non, je préfère les chansons mélodiques que rythmiques. Une musique doit m'émouvoir, parfois même jusqu'aux larmes, pour que j'essaie de traduire cette émotion par des mots. J'ai été conditionnée par la pop-rock, la country-rock anglo-saxonne. Les musiques trop typiques comme le folk song m'ennuient.

Jean d'Ormesson : De quelle façon écrit-on une chanson ? D'un jet ou lentement comme un roman ?

Cela dépend de l'inspiration. Quand je me mets en devoir d'écrire, c'est un investissement à 200 %. Je compte en général un mois par texte. Pendant cette période, je suis en chasse de mots. J'ai aussi un fichier "Ebauches" dans mon ordinateur et j'y rentre les mots que j'aimerais utiliser. Par exemple, "Je ne vous aime pas" [NDLR : titre d'une nouvelle chanson] est une réplique de Danielle Darrieux dans Madame de... [de Max Ophuls], revue l'an passé. Souvent, je me sers aussi de quelques phrases chantées sur une maquette par le compositeur. C'est un point de départ très précieux. Si le couplet est entier, c'est encore mieux.

Une (non)-question de Patrick Modiano : On se connaît depuis tellement longtemps que je sais d'avance les réponses.

Ah bon ? ! Alors, pas de question ? Patrick me connaît sans doute bien artistiquement. Il m'a écrit quelques textes : "Le soir, le soir, je me sens bien seule/Le soir, le soir, je fais des puzzles." Une certaine mélancolie nous rapproche. Le temps qui passe... Ses livres m'envoûtent. Lorsque j'ai pensé à mon autobiographie, j'ai eu à coeur de terminer chaque chapitre sur une note émouvante à sa façon - il finit toujours ses romans par des phrases poignantes : "Et nos vies ne sont-elles pas aussi rapides à se dissiper dans le soir que ce chagrin d'enfant ?" [NDLR : Rue des Boutiques obscures, roman paru en 1978.]

L'Express : Vos Mémoires ont eu un écho incroyable, surtout auprès du public féminin...

J'étais sidérée de recevoir autant de lettres de femmes, de 40 à 60 ans. Toutes disaient qu'elles se retrouvaient en moi. Etienne Daho espérait que je livrerais beaucoup d'anecdotes sur le métier, mais chaque fois que j'abordais ce domaine, cela m'assommait. J'ai préféré raconter des choses qui permettaient une analyse plus approfondie. C'était indispensable pour moi, sans doute parce que j'ai ce complexe partagé, je crois, par pas mal de mes collègues, de ne rien savoir faire à part écrire des textes de chansons. Et encore, les miens n'arrivent pas à la hauteur de ceux de Brassens ou de Gainsbourg.

Dave : Si c'était à refaire, choisiriez-vous d'être plus heureuse en amour et donc probablement moins inspirée pour écrire de belles chansons tristes ?

C'est une question que je me pose moi-même. Ecrire des textes est un exutoire à une vie personnelle, à une affectivité assez compliquée, assez inhibée. J'ai toujours tiré plus de satisfaction des chansons qui parlaient d'un sentiment que je n'arrivais pas à exprimer. J'espérais qu'elles parviendraient aux oreilles de la personne qui les avait inspirées.

François Ozon : Imaginons que vous n'ayez connu ni succès ni reconnaissance. Croyez-vous que votre vie sentimentale en aurait été plus réussie ?

Non. Mon émotivité aurait été conditionnée par les mêmes choses. L'enfance, entre autres. Et comme je n'aurais pas eu l'écriture, mon existence aurait été encore plus douloureuse. Si je n'avais pas chanté, j'aurais été sans doute bibliothécaire pour évoluer au milieu des livres.

Yves Simon : Maintenant que Thomas est grand, envisages-tu de quitter Jacques ?

Il faudrait que j'aie une vraie raison ! L'été dernier, Jacques a été tellement insupportable que j'y ai songé. Et puis il est redevenu un peu normal.

Yves Simon (bis) : Gardes-tu de bons souvenirs de tes duos ?

Sur mon album de duos Parenthèses, les deux plus forts étaient ceux avec Alain Delon, pour Modern Style, et Alain Bashung, pour Que reste-t-il de nos amours ?, choisi par lui. A la fin de l'enregistrement, j'ai confié à Alain Bashung que m'attaquer à un tel chef-d'oeuvre me paraissait un sacrilège. Il m'a lancé cette phrase incroyable : "Il en va des grandes chansons comme des très belles femmes : il ne faut pas trop les respecter."

Olivia Ruiz : Y a-t-il des chansons de votre répertoire que vous ne revendiquez plus aujourd'hui ?

Toutes celles des débuts. J'ai jeté mon coeur ; C'est à l'amour auquel je pense, avec cette ignoble faute de français ; Comme tant d'autres ; Il est tout pour moi... Que des horreurs ! Mais c'est une chance de commencer très petitement, cela permet d'évoluer. Jacques, par exemple, ses premières chansons avaient une force folle. Cela a dû le bloquer.

L'Express : Ecrit-on toujours la même chanson ?

Je suis très monomaniaque et le thème de l'amour peut se décliner à l'infini. J'ai dû écrire une chanson sur Dieu, Regarde-toi, et deux sur la mort, Tant de belles choses et cette toute dernière, L'Autre Côté du ciel. Je me suis fondée sur un cauchemar que je faisais petite. J'étais projetée comme une bille à toute vitesse dans des cercles lumineux. Peut-être meurt-on ainsi, projeté dans l'espace. Je n'ai refait ce rêve qu'une fois, la nuit qui a précédé l'enregistrement de Que tu m'enterres [1980].

Renaud Capuçon : Comment voyez- vous l'avenir de la musique classique ?

La personnalité tellement charismatique d'Hélène Grimaud a amené un public nouveau vers elle. Donc, je reste optimiste. Lorsque j'ai commencé à écouter du classique, c'est devenu une sorte de vice. Je comparais les interprétations d'un concerto de Schumann par Hélène Grimaud, Martha Argerich ou Richter et je devenais folle. Je ressentais un mystère impossible à percer.

Camille : Y a-t-il une relation entre musique et astrologie dans votre vie ?

Pas du tout. Par contre, comme beaucoup de personnes "vénusiennes", j'ai l'âme d'une midinette. J'aime Les Feux de l'amour, les romans de Henry James, de Jane Austen, d'Edith Wharton, qui m'a d'ailleurs inspiré la chanson Le Temps de l'innocence.

Hubert Védrine : Quelles ressemblances et quelles différences remarquez-vous entre vous, à 20 ans, et les jeunes femmes qui ont 20 ans aujourd'hui ?

Nous étions naïves, très enfants. Les jeunes filles actuelles sont plus conscientes de leur séduction, c'est un peu dommage ; et moins ignorantes, c'est une bonne chose. Je suis tombée l'autre jour sur Nouvelle Star : l'assurance de certaines candidates les condamne presque d'avance dans ce genre d'émissions.

Une même question de Rose et de François Morel : Pourquoi avez- vous arrêté de vous produire en concert ?

J'ai arrêté à l'âge tendre de 24 ans. Pour moi, chanter n'est pas naturel. Je dois travailler beaucoup. Et puis, je n'ai pas les qualités requises pour la scène : souffle, énergie, aisance, rythme... Sans compter le trac. L'un de mes pires souvenirs de direct reste un Grand Echiquier, consacré à Mireille, où j'ai dû chanter Message personnel, ce qui n'était pas prévu. J'ai été tellement saisie que ma lèvre s'est mise à trembler nerveusement. Aujourd'hui, je suis malheureusement plus près des 70 ans que des 60 ans. C'est affreux, mais ça me fait rire. C'est l'âge où les autres font leurs adieux. Je ne vais quand même pas remonter sur scène ! Oh mon Dieu, non !

Calogero : Quel regard portez-vous sur le métier de la musique ?

En l'espace de trente ou quarante ans, il s'est écrit tant de chansons géniales qu'il est vraiment difficile d'en composer une qui ne ressemble pas à ce qui existe déjà. Et puis la production actuelle est très pléthorique, on ne peut pas tout écouter. On découvre par hasard des choses géniales. Ainsi Alain Lubrano a déniché La Pluie sans parapluie sur le Myspace de Fouxi, une chanteuse allemande. L'autre jour, je regardais Sept vies, le film de de Gabrielle Muccino à la télévision et j'entends pendant le générique de fin une formidable chanson céleste. Je me suis jetée sur ma télécommande. C'était Have no fear, de Bird York, que j'ai acheté immédiatement sur i-tunes.

Renaud Capuçon : Pouvez-vous nous raconter un moment fort que vous avez vécu en concert sur scène ou dans la salle ?

L'entrée en scène de Thomas m'a tellement émue, vous n'en avez pas idée. La petite table à gauche, le Teppaz qui passe un vieux morceau de Django Reinhardt, les musiciens qui se mettent en place et commencent à jouer... A un moment, on ne sait plus si on entend Django ou le groupe, c'est extraordinaire. J'ai ressenti la même émotion à chaque fois car j'ai vu les concerts de Thomas plusieurs fois.

Charles Aznavour : Je ne pose jamais aucune question à personne. Mais j'ai chaque année, une chanson préférée. Et Fais-moi une place en fait partie.

Ah ça alors ! Ah bon ! Bertrand De Labbey souhaitait que j'écrive pour Julien Clerc. Julien me joue ses mélodies sur son piano et je pense « oh la la, le disque ne va être terrible » - il n'en a finalement gardées aucune. Mais avant de partir, il m'a fait écouter une dernière, plus simple, qui m'a beaucoup plue. Le texte est venu tout seul. Après j'ai regretté et je regrette aujourd'hui encore d'avoir utilisé des mots du quotidien pour Fais-moi une place, de l'avoir écrit pour moi, alors qu'un langage lyrique lui aurait mieux convenu.

Juliette : Est-ce que l'on progresse encore et toujours en astrologie ?

Oh oui, ad vitam aeternam. J'ai l'impression de savoir très peu de choses, c'est tellement complexe. L'astrologie fait partie de ma vie. Lorsque j'entends une information sur les uns ou les autres, je regarde s'il y a des correspondances, des échéances... L'astrologie fera des progrès quans les scientifiques s'y intéresseront.

Hubert Védrine : Qu'est-ce qui vous rend optimiste ou pessimiste dans le monde actuel ?

L'existence de personnalités comme Hubert Védrine ou Barack Obama, qui ne sont pas sectaires, qui envisagent les choses avec tellement de réalisme, d'idéologie, d'idéal. A part ça, pas grand chose ! Si. Quand je vois de petits enfants, j'ai l'impression qu'il y en a de de tout à fait particuliers avec des dons intellectuels, une personnalité forte et cela me rend confiante en l'avenir.


http://www.lexpress.fr/culture/musique/francoise-hardy-tous-les-garcons-les-filles-et-elle_859651.html?XTOR=EPR-618

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
Fred

Fred
vois des mirages



Masculin
Age : 42
Nombre de messages : 2331
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyJeu 1 Avr 2010 - 17:44

Françoise Hardy: "Benjamin Biolay écrit des chansons intemporelles"
Par Gilles Médioni (L'Express), publié le 30/05/2005 à 00:00 - mis à jour le 01/04/2010 à 10:30

Elle chante Biolay sur son disque à elle et Biolay encore (en duo) sur son album à lui.
Qu'appréciez-vous en Benjamin Biolay?

Avant tout son don de la mélodie. Et pour cette raison je le place très au-dessus de cette nouvelle vague de la chanson. Benjamin écrit des chansons intemporelles, d'hier, d'aujourd'hui, de demain. On peut imaginer des interprètes étrangers les reprendre. Par contre, ses textes sont actuels: il a un art confondant pour jouer avec les mots. Accessoirement, il crève aussi l'écran, le petit écran. Quoi qu'il dise, on dresse l'oreille. Le problème, c'est qu'il travaille trop. Il doit apprendre à se faire désirer. Avoir du recul. Toutes les chansons ne valent pas le coup d'être enregistrées.

Quel lien voyez-vous entre Gainsbourg et lui?
Au début, je n'en trouvais aucun. Serge était plus dans le registre du cynisme. Mais, à la réflexion, Benjamin a la même facilité pour le jeu de mots que lui. La même façon d'écrire pour les femmes. Et une attitude semblable. C'est flagrant dans la façon qu'a Benjamin de s'habiller, de se présenter sur scène, de bouger la tête. Et tant pis si ça l'agace.

Vous appartenez à la même famille de la mélancolie?
Lui, moi, et aussi d'autres amis proches comme Keren Ann, Etienne Daho sommes des hivernaux, en nostalgie perpétuelle du printemps.
Tant de belles choses(Virgin).
Revenir en haut Aller en bas
Arnkyl

Arnkyl
entre la colline qui prie et la colline qui crie



Masculin
Age : 45
Humeur : ne regrette rien
Localisation : Lyon
Nombre de messages : 1848
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyJeu 1 Avr 2010 - 18:57

merci Lili pour cette interview original
Revenir en haut Aller en bas
lili

lili
admin



Féminin
Humeur : il faut croire qu être heureux vaut la peine
Nombre de messages : 63681
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptyJeu 1 Avr 2010 - 19:05

tu penses quoi de l'album arn' ?

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
julien

julien
la flamme sacrée et des converses

http://lejournaldunbridgejaune.com/

Masculin
Age : 33
Humeur : Sourire
Localisation : à coté de ma fille
Nombre de messages : 30768
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptySam 3 Avr 2010 - 11:12

On n'est pas couché ce soir :

Le livre de Manuel Valls, «Pouvoir», est paru chez Stock. Dans cet ouvrage, le député-maire d'Evry livre sa vision de l'avenir de la gauche en France, à deux ans de l'élection présidentielle. Françoise Hardy parle de son album, «La Pluie sans parapluie», pour lequel elle a travaillé avec Calogero, La Grande Sophie, Arthur H et Jean-Louis Murat. Pascal Elbé a réalisé le film «Tête de Turc», dont il partage l'affiche avec Roschdy Zem et Samir Makhlouf. Serena Reinaldi et Christophe Alévêque jouent dans la pièce «Ciao amore», au théâtre de la Gaîté Montparnasse, à Paris. Quant à François Bégaudeau, il a co-écrit avec Jordi Sorman le livre «Parce que ça nous plaît ! L'invention de la jeunesse» (Hachette).
Revenir en haut Aller en bas
Arnkyl

Arnkyl
entre la colline qui prie et la colline qui crie



Masculin
Age : 45
Humeur : ne regrette rien
Localisation : Lyon
Nombre de messages : 1848
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptySam 3 Avr 2010 - 14:01

lili a écrit:
tu penses quoi de l'album arn' ?
noir su blanc : J'aime bien, mais ça fait un peu variété à mon gout.
mieux vous connaitre : j'aime bien, ça me rappel de vieille chanson à elle, le piano fait un peu Veronique Sanson, mais c'est pas révolutionnaire.
champ d'honneur : j'aime bien, ça me fait penser à ses chansons des 80's,c'est gentil mais sympa, j'aime bien quand elle dit "joyeuses paques" à la fin Laughing en plus, c'est d'actualité
la pluie sans parapluie : J'aime bien le texte et la musique, mais je trouve le texte un peu simplet
les pas : ça va. ça fait parti des chansons qui me parraissaient insignifiantes au début et que j'apprécie au fil des écoutes
le temps de l'innocence : mouaif... ça me dérange pas, mais ça me touche pas, ça m'ennuie un peu.
je ne vous aime pas : J'avais bien aimé le film avec Daniele Darrieux il y a quelques mois, la réplique m'amuse
esquives : tellement banal qu'on dirait une de ses anciennes chansons
mister : sans plus au début et j'aime de plus en plus maintenant, qu'elle est forte cette Grande Sophie
memory divine : sans plus. En régle général, ça me fait chier une chanson en anglais au milieu de françaises. Et j'aime Murat, mais en français.
un coeur éclaté : j'aime le piano, mais la chanson me fait ni chaud, ni froid.
l'autre côté du ciel : ne me touche pas
les mots s'envolent : m'interesse pas


En conclusion : comme pour son "tant de belles choses", j'en aime bien la moitié et je trouve que l'album manque d'homogénéité ... pas de concepte, ça part dans tous les sens.
Ca m'amuse car quand on l'entend parler de ses chansons, elle dit qu'elle les travaille des mois durant, qu'elle passe du temps à chercher les bonnes, etc ... et au final, c'est assez banal par rapport à ce que font d'autres artistes. Bref, désolé Françoise, ton album culte (depuis la question, le danger) ça sera pas encore pour cette fois Françoise Hardy - Page 7 942476 ... mais je l'achéterais ... quand le prix aura un peu baissé.

... Depuis 15 jours, je suis à fond sur l'album de Camélia Jordana ... qui s'annonce comme mon "album français préféré de 2010" (aprés celui de La Grande Sophie en 2009 et Les Chansons d'Amour en 2008)
Revenir en haut Aller en bas
julien

julien
la flamme sacrée et des converses

http://lejournaldunbridgejaune.com/

Masculin
Age : 33
Humeur : Sourire
Localisation : à coté de ma fille
Nombre de messages : 30768
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptySam 3 Avr 2010 - 14:05

Citation :
je suis à fond sur l'album de Camélia Jordana

je crois qu'une fois j'ai entendu une chanson d'elle, sans savoir que c'était d'elle et ça m'avait surpris de savoir que c'était elle, je sais plus du tout parcontre comment était le morceau, va falloir que je me penche sur l'album !
Revenir en haut Aller en bas
lili

lili
admin



Féminin
Humeur : il faut croire qu être heureux vaut la peine
Nombre de messages : 63681
Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 EmptySam 3 Avr 2010 - 20:29

merci arn' Wink

pour cj le titre qui m'a réveillé ce matin je sais pas du tout si c'était elle mais vu ce que j'ai lu au niveau des ressemblances je me suis dit à 75% oui mais j'ai pas trouvé ça si extraordinaire Françoise Hardy - Page 7 346915 après c'est peut être que le single qui est moyen ?! ou c'était pas elle mais une copie qu'ils ont sorti en même temps lol mais du coup ça me tisonne que tu le mettes album de l'année ! faudra que j'écoute précisément

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




Françoise Hardy - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Françoise Hardy Françoise Hardy - Page 7 Empty

Revenir en haut Aller en bas

Françoise Hardy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Johnny et Françoise...
» Françoise hospitalisée
» Cousseau Françoise
» Françoise sur le net
» Repentirs
Page 7 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 10 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les insulaires ¤ forum non officiel sur benjamin biolay :: ailleurs-