.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

Quelques traces en nous de... Biolay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
avatar

Angela
d'une syllabe ou deux



Féminin
Localisation : De la Seine à la Méditerranée
Nombre de messages : 1108
MessageSujet: Quelques traces en nous de ... Biolay Lun 10 Oct 2011 - 14:00

Que les cieux soient sur nous bleus, blancs, gris ou noirs, les lignes, cordes et lacets de Biolay, nous cernent.
Irrémédiablement. Dès lors que nous en avons senti, ressenti, l'existence.

"Désespérés, vous seriez morts. On ne peut pas renoncer... car si vous continuez à avoir de l'inclination pour vous-mêmes, ne voyez-vous pas dans l'abandon où vous êtes, une lueur des dieux?" P. Handke

jfmoods Smile



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Warszawa




Féminin
Age : 32
Humeur : Safe in the skyline
Nombre de messages : 303
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Lun 10 Oct 2011 - 19:50

Je ne peux que renchérir quant à la beauté de tes mots, Angela... Ils m'ont ému, beaucoup, ils sont forts, et justes...

Négatif est pour moi également le choc décisif, celui qui m'a fait basculer, de l'autre côté... j'espère réussir à écrire sur cette chanson, un jour...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Angela
d'une syllabe ou deux



Féminin
Localisation : De la Seine à la Méditerranée
Nombre de messages : 1108
MessageSujet: Quelques traces en nous de... Biolay Mar 1 Nov 2011 - 21:56

Négatif 2.
Longtemps je suis restée sur le bord de ce 2eme volet de Negatif.
Peut-être la Dérive ne m’avait- elle pas accrochée, et tellement les deux lumineuses du 1er cercle me comblaient.
Dans ce format court, délaissant les deux premières j’ai rapidement parcouru la complainte douce-amère du territoire étrangement improbable des Insulaires et je me suis arrêtée à la Chambre 7...
Sonnerie obsédante sans espoir de réponse, déclaration de non amour assenée, marche funèbre aux mots négatifs, lugubres et cinglants, victimisation dramatisée. Atmosphère et musique à la beauté glaçante.

Holland spring, avec cet harmonica qui souligne ce beau texte aux multiples participes et le contraste entre le sec constat de police et les douces voix aux accents de Rose Kennedy en surimpression.
Et ce Bain de sang auquel on ne peut échapper, narration haletante peinte aux couleurs noires blanches et sang de la tragédie, accolée aux rythmes lancinants des synthétiseurs qui signent ici la fin du scénario et de cette histoire en somme dans l’éclat, doré, de la mort..

Et j'aime enfin, beaucoup, ce soudain surgissement du son , hyper mélancolique, des violons de la mélodie du passé, à la toute fin, trouant le silence. Au moment où on ne l’attend plus. Cette résurgence juvénile qui survient par un nom , une sorte de marque, symbole de l’évasion et de la liberté longtemps fantasmées.
Ces noms qui sont autant de bornes dans notre mémoire.
Et, « Je me suis rappelé que j’ai tout oublié », éternel et impossible retour de ce voyage qui se termine, « cut », là où le rideau des bus de la jeunesse se tire. Pour toujours.


Ce morceau de fin choisi, justement, par L. Masson pour débuter son film "Dans ta bouche"... Boucle bouclée?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

melvil75
plus jamais d'horaires



Masculin
Nombre de messages : 10265
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Mar 1 Nov 2011 - 22:59

Angela a écrit:
Merci melvil75! Smile
Glory Hole, l'a-t-il déjà chanté en live? Comme tu dis"plus"... J'ai un peu cherché et n'ai rien trouvé.

Alors, à quand tes émotions par écrit? Tu sais, i faut marcher au feeling, suivant le vent. Tu te mets du Biolay , tu laisse tes doigts sur le clavier et ça va venir.
Désolé pour la réponse tardive Oui tu as raison et je suis a peu près certain qu'il n'a jamais fait "Glory Hole", je ne sais plus ou j'ai lu/vu que la chanson exigeait trop d'instrumentation en live, vraiment dommage car ce serait un grand moment

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Killua01
si tu suis mon regard

http://deslendemainsquichantent.wordpress.com/

Masculin
Age : 27
Humeur : Gourou LGS (et BB dans la vraie vie)
Localisation : Paris
Nombre de messages : 792
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Mer 2 Nov 2011 - 20:31

melvil75 a écrit:
Angela a écrit:
Merci melvil75! Smile
Glory Hole, l'a-t-il déjà chanté en live? Comme tu dis"plus"... J'ai un peu cherché et n'ai rien trouvé.

Alors, à quand tes émotions par écrit? Tu sais, i faut marcher au feeling, suivant le vent. Tu te mets du Biolay , tu laisse tes doigts sur le clavier et ça va venir.
Désolé pour la réponse tardive Oui tu as raison et je suis a peu près certain qu'il n'a jamais fait "Glory Hole", je ne sais plus ou j'ai lu/vu que la chanson exigeait trop d'instrumentation en live, vraiment dommage car ce serait un grand moment


C'est dans le Live à la Cigale quand à la fin, quelqu'un du public lui demande de chanter Glory Hole, il répond que vu l'orchestre mis en place c'est impossible à faire. Enfin c'est un peu une excuse quand même... Bizarre qu'il estime pas particulièrement cette chanson qui à mon sens est une pure merveille...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Angela
d'une syllabe ou deux



Féminin
Localisation : De la Seine à la Méditerranée
Nombre de messages : 1108
MessageSujet: Quelques traces en nous de... Biolay Lun 5 Déc 2011 - 0:12

Pour cette Eau Claire des Fontaines, une autre trace, forte, je ne sais si c'est parce qu'il y fait allusion, mais tout ce début c'est vraiment du cinéma.
Devant un écran ,dans une vieille salle, un cinéma Paradiso, et tous ces plans. On pense à Renoir et on mélange Auguste et Jean, dans la fontaine. Et puis Truffaut bien sûr . Les couleurs vont changer très vite .Le sépia va virer au rouge sang et au sombre, si sombre. A revoir dans les oreilles encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flo86
la superbe



Féminin
Age : 49
Humeur : A l'arrière j'avais ma guitare mon laisser-passer et trois tonnes de cafard
Nombre de messages : 4036
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Lun 5 Déc 2011 - 18:32

Angela a écrit:
mais tout ce début c'est vraiment du cinéma.
du cinéma italien sous-titré, comme "la dolce vita" de fellini avec marcello mastroianni et Anita Ekberg Wink la scène dans la fontaine de Trévi à Rome drunken
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Angela
d'une syllabe ou deux



Féminin
Localisation : De la Seine à la Méditerranée
Nombre de messages : 1108
MessageSujet: Quelques traces en nous de... Biolay Lun 6 Fév 2012 - 0:24

Le silence blanc habite tout, autour.
C’est un jour à laisser ressurgir des instants comme les traces dans l’immaculée neigeuse.
C’était il y a deux ans exactement, dans cette rue de Clichy. Une odeur de printemps, ou presque.
Un navigateur venu offrir ses trésors de mélodies et de mots ramenés de ses vagabondages sombres et ardents sur cette scène du Casino. La belle découverte.
Et même s’il me reste un souvenir précis et vivant de ce flot abondant, je m’interroge :
Laissera-t-il encore un aussi profond sillage après tant d’accostages cinématographiques ?
Trouverai-je, trouverons-nous, encore, de cette même écume étincelante pour nourrir cette mélancolie circulaire qui reste pour moi, la plus intense de ses richesses ?...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63193
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Lun 6 Fév 2012 - 10:33

mêmes interrogations finales

nb : hallucinant que ça fasse déjà deux ans !

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

julien
la flamme sacrée et des converses

http://lejournaldunbridgejaune.com/

Masculin
Age : 31
Humeur : Bientot papa :)
Localisation : dans ta bouche
Nombre de messages : 30735
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Mar 7 Fév 2012 - 21:12

Le temps file, mais la mélodie perdure !
J'ai toujours quelques notes, en rabe, dans ma poche, depuis bientôt 3 ans que j'ai découvert ma passion pour biolay

c'est marrant quand j'y pense. Je suis entré dans l'univers biolay par la première chanson de son dernier album en date de l'époque (trash yéyé) pour partir en suivant, dans un ordre chronologique inversé

je trouve sympa l'idée d'avoir commencer cette aventure sur "bien avant"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Angela
d'une syllabe ou deux



Féminin
Localisation : De la Seine à la Méditerranée
Nombre de messages : 1108
MessageSujet: Quelques traces en nous de... Biolay Mer 8 Fév 2012 - 15:18

Belle, sûrement, ton entrée par "bien avant", Julien
Et très jolies tes notes dans les poches, surtout que, par ces temps, on doit pouvoir en trouver pas mal! Smile
Moi je suis rentrée par la porte lumineuse de la Superbe, comme je l'ai dit au début.
Je sais aussi que ne me quitteront plus ces petits fragments de délices aux mots subtilement brodés à même les sons.
Mais, mais...
Il est vrai que, certains, peuvent tout essayer et la curiosité est stimulante.
Mais quand on se balade avec autant de puissance et de talent sur les sommets de l'himalaya de la chanson française, pourquoi descendre trainer dans les paysages anodins de quelques comédies "lambda" à la française, aussitôt vues, aussitôt oubliées ( excepté, peut-être, "Pourquoi tu pleures? "où il porte et traverse le film, en choral, avec beaucoup d'élégance).
Sévère, peut-être.
J'ai des doutes, parfois...
Mais, vivre d'espoir fait vivre!

Revenir en haut Aller en bas
avatar

M. Clown
dans une orgie haut de gamme

http://sylvan-m.e-monsite.com/

Masculin
Age : 48
Humeur : Charlie Hebdieudo!
Localisation : Dans la lumière orange
Nombre de messages : 4117
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Jeu 9 Fév 2012 - 21:14

Un Ange' passe et les mots d'ici s'habillent ne nuées d'un ailleurs fabuleux comme toujours. Il y a de l'éternel dans toujours et de la beauté dans l'éternel. Jean d'Ormesson a dû écrire quelque chose de la sorte. La plume de J'ean d'O. devait être guidée par un Ange', déjà.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

melvil75
plus jamais d'horaires



Masculin
Nombre de messages : 10265
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Ven 10 Fév 2012 - 0:12

Comme toujours Mister C. sait mettre l'accent sur ton talent Angela, je suis fan (de vous 2) Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Angela
d'une syllabe ou deux



Féminin
Localisation : De la Seine à la Méditerranée
Nombre de messages : 1108
MessageSujet: Quelques traces en nous de... Biolay Mar 14 Fév 2012 - 13:38

A vous Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar

jfmoods
un air de savoir



Masculin
Nombre de messages : 4791
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Dim 4 Mar 2012 - 0:09

"La Superbe" s'est teintée de couleurs bien différentes, ces derniers mois. Cette découverte d'octobre 2009 contenait en germe, sans que j'en aie eu clairement conscience à l'époque, la prémonition secrète qui gisait en moi depuis longtemps... la même qui m'avait été soufflée, entre deux portes, par des bouches amies. Curieux d'avoir erré si longtemps et si maladroitement sur les margelles de ce qui ne fut, en définitive, qu'une évidence. Curieux d'avoir traqué, chez ce personnage, souvent jusqu'au vertige, mon propre sillage fantômatique. Nous nous arrimons à des bateaux qui nous ramènent, inéluctablement, au même port d'attache. Nous nous abreuvons à ces fortunes de mer en ignorant d'abord à quel point elles soutiennent, alimentent et creusent notre rapport à la vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

M. Clown
dans une orgie haut de gamme

http://sylvan-m.e-monsite.com/

Masculin
Age : 48
Humeur : Charlie Hebdieudo!
Localisation : Dans la lumière orange
Nombre de messages : 4117
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Mar 6 Mar 2012 - 22:20

Bien venu à bord Jf'.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Angela
d'une syllabe ou deux



Féminin
Localisation : De la Seine à la Méditerranée
Nombre de messages : 1108
MessageSujet: Quelques traces en nous de... Biolay Ven 20 Avr 2012 - 11:27

Je ne sais pas vous, mais depuis novembre, moi, je la sens couler de temps en temps, cette Eau claire des fontaines, lancinante complainte de notre condition humaine.

Il n’y a rien à faire. L’eau ne lave pas de tout. Au mieux on pourrait la voir changer en vin , joyeusement, au temps des amours.
En vain.
Le sang remonte toujours. Stigmates de notre destinée.
Le bel oiseau de paradis s’échappe dès le début, comme un s(c)igne .
Le déjeuner sur l’herbe va tourner court. Pas le temps d’aimer bien.
Les présents troublants de la conjugaison biolayenne se succèdent alors :
S’aiment, saignent, s’acharnent, s’écharpent, s’éloignent , comme la terrible illustration du credo de notre héros.
Chanson du clair obscur tachée de sang, insoluble dans l’eau.
Ici tout balance entre le lucide et le "génocide", le translucide et l’homicide. L’éternel retour à ce qui fait notre essence. C’est Éros et Thanatos qui s’écharpent en nous dans une bataille haletante, plus que jamais intense. Un grand chaos.
Et puis, tout à coup, même plus de feu, même plus d’émotion. C’en est fini. Tout est si calme.
Point de remous sous le grand plafond blanc.
Somptueusement triste, la comédie de la vie qui finit « cut » dans le fondu au noir.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

jfmoods
un air de savoir



Masculin
Nombre de messages : 4791
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Ven 20 Avr 2012 - 11:32

Revenir en haut Aller en bas
avatar

M. Clown
dans une orgie haut de gamme

http://sylvan-m.e-monsite.com/

Masculin
Age : 48
Humeur : Charlie Hebdieudo!
Localisation : Dans la lumière orange
Nombre de messages : 4117
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Ven 20 Avr 2012 - 21:33

Tes mots sont troublants de beauté Ange', comme la musique d'une charmeuse de serpent. J'écris sans avoir pris le temps de me pencher sur cette chanson ; je sais que ça peut paraître étonnant. Mais je préfère rester encore quelques temps au-dessus des eaux en apparences calmes. Je laisse donc dormir le BBest off, dont j'ai juste regardé les photos, depuis noël, histoire de préserver encore le sourire de printemps (et un ultime trésor BBien), car quand je plongerai dans la fontaine, ça sera pour mourir d'amour encore une fois. En attendant mon prochain plongeon dans la drogue dure, mon lecteur CD est un joyeux bordel. Quand viendra la trêve des confiseurs, il y aura tes mots à relire, comme un écho à ceux de B.B.
flower
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Angela
d'une syllabe ou deux



Féminin
Localisation : De la Seine à la Méditerranée
Nombre de messages : 1108
MessageSujet: Quelques traces en nous de... Biolay Mar 24 Avr 2012 - 0:27

M. Clown, je ne sais si mon modeste écho sera à la hauteur des flots de "L'eau claire " de Mr BB...
Mais je souhaite, en tout cas, que tu n'attendes pas la "vraie" trêve des confiseurs pour dire ce que tu ressens après ce nouveau bain, étrange mais toujour,s aussi passionnant.
Un conseil: accroche toi tout de même, au bord, histoire de survivre un peu encore.
On dit que certains,quoiqu'il en dise, s'y sont déjà noyés! Wink

jfm Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Angela
d'une syllabe ou deux



Féminin
Localisation : De la Seine à la Méditerranée
Nombre de messages : 1108
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Mer 9 Mai 2012 - 1:32

Que voulez- vous, j’ai des dates ancrées.
Comme des bornes, des lumières vives dans le pastel de la mémoire. Comme on ferait le point, tout à coup. Images fortes : foule, musique, amour, flots d’émotion, beauté des paroles qui emportent. Cette 2e fois pour moi, dans ce joli mai de 2010. Casino de Paris. Benjamin Biolay, si extrêmement en vie.
J’ai déjà dit, le sacre du printemps , j’ai déjà dit l’embarquement. Je vogue toujours avec les mêmes voiles. C’est vrai qu’il y a d’autres navigateurs. d’autres barques. Et je mets parfois pied à terre pour découvrir de nouvelles criques dorées, mais je reprends encore et encore le voyage au long cours, profond, qui vous accompagne si loin, en vous. Avec ce vaisseau fantôme et son commandant qui se fraie toujours un passage dans les méandres les plus intimes.

Dans cet autre printemps d’aujourd’hui, quelques étranges signaux, puissants, mais encore flous.
Avis de forte tempête? Comme le pressentiment que nous serons bousculés, secoués, mis à l’épreuve.
Puisse seulement le tohu-bohu être plus triomphant encore, dans ce prochain hiver.

Et puis, pour le souvenir, pour la reconnaissance, ces mots:
"Un grand spectacle, on le sait dès qu'on a quitté la salle, c'est celui qui nous donne l'impression à la fois magique et cruelle, d'être en exil désormais dans le monde réel. Et c'est celui dont, longtemps après l'avoir vu, on se souvient si bien qu'on croit avoir le privilège d'en être la mémoire vivante; le sentiment que, tant qu'il nous habitera, il ne mourra pas tout à fait"


Revenir en haut Aller en bas
avatar

M. Clown
dans une orgie haut de gamme

http://sylvan-m.e-monsite.com/

Masculin
Age : 48
Humeur : Charlie Hebdieudo!
Localisation : Dans la lumière orange
Nombre de messages : 4117
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Jeu 10 Mai 2012 - 23:39

Je te retrouve à 100% dans tes sentiments Ange', peut-être même à 101%, 101, sans doute comme le nombre de ces chien de garde qui me rappellent que quand j'écoute autre chose que du B.B., je n'écoute pas B.B. Et je traine ainsi depuis des années cette culpabilité. Je sais donc ce que c'est qu'être ancré, attaché au bout de la chaîne de l'ancre plongée au coeur d'une lame de fonds. Pour l'instant, je navigue en eau calme mais depuis la récente annonce de La Vengeance, je sens frémir à nouveau la lame de fonds. C'est bon de se sentir à nouveau vivant!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Angela
d'une syllabe ou deux



Féminin
Localisation : De la Seine à la Méditerranée
Nombre de messages : 1108
MessageSujet: Quelques traces... en nous Ven 23 Nov 2012 - 22:31

Vengeance ou l'album solaire d’hiver.
BB ou l’aventurier urbain, à suivre comme ses albums délicieusement éparpillés dans les villes. Inutile de sortir pour l’instant. Tout se passe ici. La réalité comme le rêve. Un album comme un kaléidoscope, comme offert, sans injonction. Briser le linéaire et aller chercher les surprises de l’errance.
Des idées de l’Eden rêvé ou gicle en permanence le noir.
Le vagabond bohème qui épouse le temps de minute en minute, s’approprie les histoires au hasard du chemin et des rencontres pour mieux les avaler, pour mieux cracher ce feu multiple de verbe et de musique en de flamboyants éclairs.
Heurter, boire, bouger, aimer. Dormir…Non ! Rentrer dans cette nuit épaisse, faire des trous dans la glace pour y découvrir le naufrage inéluctable, imaginer le soleil à en mourir.
Faire jaillir les guitares du passé pour tenter de composer un futur. Mais, le présent nous parle encore et toujours d’amour perdu ou impossible , de honte collective, d’absence.
Même dans le milieu du disque, dans le mitan du lit, d’ailleurs, la rivière est profonde mais, on n’y voit personne.
Telles les ouvertures du texte affiché, on pénètre ou l’on sort, c’est selon, au hasard du moment, des lumières clignotantes.On laisse les capsules éclater.
Ça marche à coup de désir, d’envie, de pulsation.
On oscille sans cesse entre légèreté et gravité, sans cependant peut-être atteindre la profondeur d’avant. Peut-être un album tout dans l’air du temps, fractionné, comme ces airs qui nous parviennent sans cesse de tous les bouts du monde.
La part belle aux sons , la volonté assez évidente de tout donner pour les réminiscences musicales, les incrustations diverses, d’aller dans la pléthore des rythmes, mettre en avant la puissance de la voix, son vibrato et son charme indéniable ne trouvent peut-être pas toujours le relais dans les textes. Malgré certaines fulgurances, certains emboîtages magiques entre le cru et le fin, parce qu’il nous a habitué à voler bien haut, on peut y ressentir un brin de déception .
Hier, il nous parlait et nous chantait au plus profond, au cœur, sans filtre.
Aujourd’hui, il chante, fort bien, il chante avec, il joue et danse aussi…
Pour moi, cette Vengeance, c’est comme une sorte de parenthèse lumineuse.
Mais, la lumière qui nous parvient semble, peut-être, plus intermittente ...





Revenir en haut Aller en bas
avatar

M. Clown
dans une orgie haut de gamme

http://sylvan-m.e-monsite.com/

Masculin
Age : 48
Humeur : Charlie Hebdieudo!
Localisation : Dans la lumière orange
Nombre de messages : 4117
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Mer 28 Nov 2012 - 21:14

Très beau et bon résumé de l'album Angéla. Je retrouve mes impressions dans tout ce que tu as écrit. J'espère avoir vite le temps de revenir pour développer.
En attendant, résiste, prouve que tu existes, cherche ton bonheur partout (comme B.B.) Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Angela
d'une syllabe ou deux



Féminin
Localisation : De la Seine à la Méditerranée
Nombre de messages : 1108
MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay Dim 23 Nov 2014 - 23:41

Novembre. Les feuilles mortes jonchent ma terre et se ramassent à la pelle.  
Aucun oubli pourtant, mais aujourd’hui, peut-être un sentiment de plus d’après…
ce jour d’octobre là,  ce jour de déferlantes,  pléthore d’émotions jusque dans les recoins, dans les fibres, dans tout ce qui vous compose.
Plonger à la fois , dans une œuvre qui  tout à coup vous habite, qui vous va, qui vous renvoie tant d’échos dans l’infini de la mélancolie. Pêcher des rêves de lumière douce,tamisée mais aussi brute, dérangeante. Et puis, remonter, poursuivre cette exaltante traversée sans boussole et  sans sextant, dans les creux du corps et du cœur, à la découverte d'un pays de merveilles. Accorder une couleur à chaque album,  et d’album en concert, ce même sentiment de rencontrer un prince- artiste à  son acmé, sorte de conjonction, peut-être trop parfaite, entre la demande et la réponse. Le temps suspendu...
Mais que reste-t-il  de tout cela, aujourd’hui ? Ce climax là n’est plus de mise. Le capitaine a  mis pied  sur  terre, et le vaisseau  seul dans une crique laissé, abandonné à de beaux souvenirs.
Alors si loin, presque ne plus entendre le chant intense et presque alors, avec le temps, ne plus écouter. Seulement percevoir quelques vapeurs, quelques bribes de mémoire.

Et pourtant, quelquefois  dans des moments de  songe, l’imaginer, comme en  métamorphose.
Tel un étrange animal se déplaçant dans les eaux musicales  une sorte de grand céphalopode à la tête masculine et à tant de terminaisons féminines, multitude d’ immenses bras ou pieds à la fois, enveloppant toutes ces héroïnes, les incarnant et les révélant.
Mais n’y a-t-il pas danger à ne rester que dans les eaux de surface  ? Les arpons, les flèches, tout cet amas flottant…
Peut-être alors, pour lui,  aussi replonger, redescendre , retourner à l’origine de l’inspiration, se ressourcer dans  la matrice, dans le secret de cette incertitude tourmentée.
Redevenir le seigneur des profondeurs et ressurgir un jour, revêtu d’une nouvelle peau, la voix plus dense encore,empli de ces musiques à l’obscure clarté et de ces mots-parures , larguer les amarres,  reprendre le cours, le large . Mais, mais…

« Mais vrai, j’ai trop pleuré ! Les aubes sont navrantes .
 Toute lune est atroce et tout soleil amer :
L’âcre amour m’a gonflé de torpeurs enivrantes.
Ô que ma quille éclate ! Ô que j’aille à la mer ! »
Le bateau, ivre.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques traces en nous de... Biolay

Revenir en haut Aller en bas

Quelques traces en nous de... Biolay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Quelques traces en nous de... Biolay
» [Jeu] Offrons-nous des cadeaux...
» Quelques photos de mes scoots
» [scan chili] Tù n°01/2011 Nous n'oublierons jamais le Chili
» Comment enlever les traces de velcro ?
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les insulaires ¤ forum non officiel sur benjamin biolay :: benjamin biolay-