.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

{les albums} négatif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: {les albums} négatif Lun 19 Jan 2009 - 13:55

négatif



08/04/2003



volume 1

1. Billy Bob a raison
2. La pénombre des Pays Bas
3. Hors la vie
4. Nuits blanches
5. Chaise à Tokyo
6. Je ne t'ai pas aimé avec Chiara Mastroianni
7. Little Darlin'
8. Des lendemains qui chantent
9. Chère inconnue
10. Glory Hole
11. La vanité
12. Négative Folk Song / Boîte à musique
13. Négatif
14. Exsangue

volume 2

1. La dérive des continents
2. Dernier souper au château
3. Les insulaires
4. Chambre 7
5. Holland Spring
6. Bain de sang avec Jo Stevens
7. Billy Bob a toujours raison

L'autocar Planche


¤¤¤

fiche technique de l'album

paroles et musiques : benjamin biolay sauf “la pénombre des pays-bas” : benjamin biolay / keren-ann zeidel - benjamin biolay

pochette : m / m (paris)
photographies : craig mcdean

production : benjamin biolay

benjamin biolay : guitares (1, 6, 8, 12, 13, 16), claviers (2, 4, 5, 7, 8, 9, 10, 12, 14, 17, 18, 20, 21), piano (2, 3, 4, 7, 8, 13, 16, 17, 18), cuivres (2), basse (13, 21), programmations (4, 5, 7, 9, 10, 13, 14, 17, 18, 20), harmonica (19), wurlitzer (19)
nicolas fiszman : guitares (1, 5, 10, 20), dobro (5)
eric sauviat : guitares (2, 3, 6, 7, 8, 9, 13, 15, 17, 19, 21), dobro (1, 12)
théodore bundy : basse (2)
laurent vernerey : contrebasse (3, 11, 12), basse (7, 8, 9, 10, 12, 14, 17)
denis benarrosh : batterie (2, 3, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 14, 17, 21), percussions (9, 12)
david maurin : rimshot (4), batterie (13)
dj reyn ouwehand : basse (4, 5, 13), claviers (4, 5, 9, 13), batterie (5), programmations (4, 5, 13)
erwin autrique : programmations (4, 10, 20)
yannick fonderie : programmations (5, 10, 20), claviers (5, 10, 20)
michel amsellem : claviers (5, 8, 9, 10), celesta (8 ), piano (9, 11), orgue (11), clavinette (20)
dj wax : programmations (7)
chiara mastroianni : voix (7), choeurs (1, 3, 8, 12, 17, 19)
iva frühlingova : choeurs (5)
coralie clément : choeurs (5)
ghislaine benabdallah, florent bremont, karen brunon, christophe morin : cordes (2, 4)
floriane bonanni, karen brunon, sébastien levy, christophe morin : cordes (8, 9, 17)
elsa benabdallah, ghislaine benabdallah, florent bremont, christophe briquet, karen brunon, frédéric kret, mathilde sternat, floriane bonanni : cordes (10, 12)
emmanuelle barth, catherine bourgeat, christophe briquet, bertrand cervera, nina chaverness, frédéric kret, christophe morin, eric sillière : cordes (13)
elsa benabdallah, florent bremont, karen brunon, christophe morin : cordes (18)
julien beneteau : clarinette (10, 12)
jean-michel charlier : clarinette (10, 12)
martine buyens : hautbois (10, 12), cor anglais (10, 12)
bram nolf : hautbois (10, 12)
laurence dubar : flûte (10, 12)
denis-pierre gustin : flûte traversière (10, 12)
ivo hadermann : cor (10, 12)
katrien vintioen : cor (10, 12)
luc loubry : basson (10, 12)
elvire shabon : basson (10, 12)

enregistrements : erwin autrique (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 9, 10, 12, 13, 14, 16, 19, 20), bruno de jarnac (2, 4, 5, 8, 9, 17), mickaël rangeard (3, 7, 12, 15, 18, 19), benjamin biolay (5, 14, 20), jérôme pouloin (11), yannick fonderie (20), jeff ginouvés (21)
mixage : erwin autrique (1, 2, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 12, 13, 16), mickaël rangeard (3, 12, 14, 15, 17, 18, 19, 20), jérôme pouloin (11), edmund kemper (21)
studios : i.c.p. à bruxelles, gang à paris, plus xxx à paris, ferber à paris
mastering : nick webb aux studios abbey road à londres
editing : aaron kowalcksik (7), bruno de jarnac (10, 13), erwin autrique (14), mickaël rangeard (18 )


Dernière édition par lili le Lun 24 Aoû 2009 - 15:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: paroles Lun 19 Jan 2009 - 14:58

Billy Bob a raison

Au premier kilomètre
j'ai baissé la vitre
allumé de suite
un long cylindre
puis j'ai pris la fuite
à toute blinde
j'ai mis des cassettes...
Billy Bob a raison
les gens c'est tous des cons

J'ai mâché de la gomme
à la canneberge
il faut que je dorme
qu'un jour j'émerge
dans une suite en bord de berge
j'ai mis des cassettes...
Billy Bob a raison
les gens c'est tous des cons

Il neige un peu sur les platanes
ainsi que sur le macadam
des flocons lourds comme un été
si Billy pouvait m'épouser
les gens m'appelleraient madame
Billy Bob a raison
les gens c'est tous des cons

Après cent kilomètres
une année entière
un poste frontière
le no man's land
le vent est acerbe
et glace la langue
j'ai mis des cassettes...
Billy Bob a raison
les gens c'est tous des cons

Allongé sous sa Buick
un bras dans le plâtre
et dans l'autre un cric
il s'est levé
"je m'appelle Ted
et j'ai crevé
j'ai besoin d'un peu d'aide..."
Billy Bob a raison
les gens c'est tous des cons

Il neige un peu sur les platanes
ainsi que sur le macadam
des flocons lourds comme un été
si Billy pouvait m'épouser
il m'a fait le coup de la panne
Billy Bob a raison
les gens c'est tous des cons

Ils ont mis des affiches
de partout, ma fiche
signalétique et sur les packs
de lait, mon visage, mon anorak
je suis une image
Billy Bob a raison
les gens c'est tous des cons

¤¤¤

La pénombre des Pays Bas

Le soleil rouge
dans les rideaux
ton beau visage
de bas en haut
tes cheveux longs
contre ma peau
le jour se lève
le jour se lève

Dans la rotonde
un chat angora
dans la pénombre
des Pays-Bas
un chapeau rond
sur des roseaux
le jour se lève
tant qu'il est tôt

Le jour se lève
pour la première fois
dans la pénombre
des Pays-Bas
à mes côtés
tu n'es pas là
pour la première fois

Le soleil rouge
dans les rideaux
ton beau visage
de bas en haut
sur l'horizon
flotte un drapeau
le jour se lève
le jour se lève

Dans la verrière
un angle droit
à la frontière
du pays plat
j'entends le chant
des oiseaux
le jour se lève
tant qu'il est tôt

Le jour se lève
pour la première fois
dans la pénombre
des Pays-Bas
à mes côtés
tu n'es pas là
pour la première fois


¤¤¤

Hors la vie

Lentement mais sûrement
on décline outrageusement
forcément, oui forcément
on prend son temps
on pense au temps d'avant
sous le feu du firmament
qui nous marque au fer blanc

On joue la comédie
hors la vie, on marche sous la pluie
on joue la comédie
hors la vie, on sonde l'infini

Lentement mais sûrement
on approche du néant
forcément, oui forcément
on est à cran
à court de carburant
on est comme ces pauvres gens
pas plus forts et pas plus grands

On joue la comédie
hors la vie, on marche sous la pluie
on joue la comédie
hors la vie, on sonde l'infini


¤¤¤


Nuits blanches

Dans mes nuits blanches
il y a des avalanches
et des skieurs
qui font du hors piste
dans mes nuits blanches
les photos de vacances
sont les seuls souvenirs
qui subsistent
dans mes nuits blanches
il y a des Comanches
des kamikazes
et des terroristes
dans mes nuits blanches
il y a des Apaches
des natures mortes
et des chansons tristes
Dans la nuit noire
j'aperçois les voitures
sur le boulevard
de ceinture
dans la nuit claire
je perçois le murmure
d'un canadair
dans l'azur

Dans mes nuits blanches
il y a des pages blanches
les mots croisés
du Reader's Digest
dans mes nuits blanches
il y a des turbulences
des messages en morse
des S.O.S.
dans mes nuits blanches
les baigneurs font la planche
les grands requins blancs
font le reste
dans mes nuits blanches
je vois les Appalaches
j'entends souffler
le vent de l'ouest

Dans la nuit noire
j'aperçois les voitures
sur le boulevard
de ceinture
dans la nuit claire
je perçois le murmure
d'un canadair
dans l'azur

¤¤¤

Chaise à Tokyo

Je veux m'asseoir sur une chaise
à Tokyo, ça prendra le temps
qu'il faut
je prendrai un aller
sans retour
un avion cargo
je veux m'asseoir sur une chaise
à Tokyo, te prendre de haut
dans une suite à l'hôtel Nikko
sous les lueurs du logo
no manga no bongo
une chaise à Tokyo
d'un nouveau soda
no manga no bongo
une chaise à Tokyo
que je ne connais pas
no manga no bongo
une chaise à Tokyo
quant au reste on verra
La vieille auto était blanche
nous roulions le dimanche
grand mère avait des fleurs
le vieux piano était droit
mon oncle n'aimait pas
que l'on en joue sans coeur
inutile de s'en faire
tout ça est loin derrière
inutile de rêver
ça ne reviendra jamais

Je veux m'asseoir sur une chaise
à Tokyo, ça prendra le temps
qu'il faut
je prendrai un aller
sans retour
un avion cargo
je veux m'asseoir sur une chaise
à Tokyo, te prendre de haut
dans une suite à l'hôtel Nikko
sous les lueurs du logo
no manga no bongo
une chaise à Tokyo
d'un nouveau soda
no manga no bongo
une chaise à Tokyo
que je ne connais pas
no manga no bongo
une chaise à Tokyo
quant au reste on verra


















Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: paroles Lun 19 Jan 2009 - 15:00

Je ne t'ai pas aimé

J'ai retourné le problème
là n'est pas le problème
cela ne prouve rien
j'ai retourné la question
là n'est pas la question
je te sens déjà loin
Et pourtant non
nul mal ne me ronge de l'intérieur
et pourtant non
il n'y a pas péril en la demeure
vu de l'extérieur

Je ne t'ai pas aimé mon amour
quand le ciel menaçant était lourd
je ne t'ai pas aimé mon amour
jusqu'au tout
jusqu'au tout dernier jour
à la craie dans la cour
sous les roues d'un poids-lourd

Même si tu as fait de moi
une fille de peu de joie
quelqu'un qui prend sur soi

Même si j'ai fait quelques fois
(de jolies choses)
il y a sur tes bras
(ces ecchymoses)
en souvenir de moi...


¤¤¤


Little Darlin

Sans trop entrer
dans les détails
j'ai attaqué
le train postal
si je dérive
c'est en aval
mon univers
est carcéral
mon amour, j'ai pêché


Sans trop entrer
dans les détails
il est grand temps
que je m'en aille
je sens le feu
dans mes entrailles
cette injection
qu'on dit létale
mon amour, j'ai échoué

Sans dévoiler
trop de mystère
j'ai quitté cette
vie de misère
j'ai ma devise
j'ai mon dicton, dit-on
les gens c'est tous
de sacrés cons
mon amour, j'ai basculé
de l'autre côté


¤¤¤


Des lendemains qui chantent

Des lendemains qui chantent
malgré la pluie battante
sans procès d'intention
être heureux pour de bon
en exauçant nos rêves
de baisers sur les lèvres
de retour à la norme
dans le fond et la forme
des lendemains qui dansent
sans accrocs ni offenses
Des lendemains qui chantent
sans heures de file d'attente
le long des golfes longs
ne plus toucher le fond
puis faire la paix des braves
jurer que c'est pas grave
en ignorant le pire
en osant même un sourire
des lendemains qui dansent
sans pitié ni clémence

Des lendemains qui chantent
une cheminée crépitante

Même si la vie ne vaut le coup
lorsqu'on y pense
qu'après coup
même si la vie ne vaut la peine
que lorsqu'on roule
à perdre haleine

Des lendemains qui chantent
malgré la pluie battante
sans un accordéon
sans spécialités maison
en marchant sur la grève
on observe une trève
à la tombée du jour
sans couvre feu ni tambours
des lendemains qui dansent
sans accrocs ni offenses

Des lendemains qui chantent
des histoires palpitantes
un unique horizon
et des fruits de saison
sans céder le passage
et sans accès de rage
ni repères, ni remords
assis à la place du mort
des lendemains qui dansent
et qui souffrent en silence

Des lendemains qui chantent
une cheminée crépitante...


¤¤¤


Chère inconnue

Chère inconnue
auriez-vous pris possession
de ma vie, de ma vue
en terrain connu, non
chère inconnue
si vous saviez qu'un amoureux
transi et déçu
vibrait à votre insu, non
chère inconnue
qui ne sortez jamais
sans votre cher pardessus
l'auriez vous choisi, non
cette avenue
ce deux pièces en ville
avec vis à vue
qui fait de vous ma cible
ma belle ingénue
tout de noir dévêtue
déçu

Chère inconnue
j'ignore votre état civil
née de père inconnu
ou enfant de la rue, non
chère inconnue
j'enchaîne eaux-fortes, crayonnés
et prises de vue
de votre anatomie, non
si j'avais su
que vous étiez facile
je serais venu
au lieu de cet imbécile
qui reste au-dessus
tout de noir dévêtu
le sais-tu?

Chère inconnue
je veux tes bas couleur chair
je veux ta peau écrue
pour la vie entière, non
chère inconnue
je l'ignorais mais la vie
est une somme de bévues
n'est qu'un point de vue, non ?

Cette avenue
coulait des jours tranquilles
avant votre venue
qui me rend irascible
ma chère inconnue
tout de noir dévêtue

Chère inconnue
auriez vous pris possession
de ma vie, de ma vue...
en terre inconnue, non

¤¤¤

Glory Hole

J'aime ta peau, ton cou
et ton eau de parfum, beaucoup
j'aime d'abord surtout
la nature est dans tous les goûts
glory hole
glory hole
J'aime ta peau, ton corps
et l'étau de ta bouche en coeur
j'aime surtout d'abord
ton hoquet et tes haut-le-coeur
glory hole
glory hole

J'aime ta peau amère
ta peau lisse dans un gant de fer
j'aime aller dans le mur
tous les goûts sont dans la nature
glory hole
glory hole

Tel un vampire
tu réveillerais un mort
et ta morsure vaut
tous les corps à corps
vaut toutes les étreintes
tous les tangos du temps
et tous les verres d'absinthe
ont comme un goût
de sang

J'aime ta peau, tes mains
tes mains douces dont je ne sais rien
rien qu'une vie de chien
dans les caves et les sous-terrains
glory hole
glory hole

Aimes-tu mon venin
mon boudoir, les miroirs sans tain
j'aime à voir ton dédain
accroupi à la place du mien
glory hole
glory hole

Tel un vampire
tu réveillerais un mort
dans la fêlure
où glissent mes remords
et mes craintes les pires
les mauvais coups du sort
et si j'ose un soupir
avant que tu m'essores
dans la fêlure
c'est pas la mer à boire
c'est ton désir
et c'est mon désespoir
mes pensées impures
que tu fais disparaître
dans un murmure
ce n'est pas toi peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: paroles Lun 19 Jan 2009 - 15:01

La vanité

La vanité, ce n'est qu'un mot
mais c'est le pire de tes défauts
le seul que je ne supporte pas
le seul qui m'éloigne de toi
celui qui me fait dire tout bas
quelques fois
à mi voix

La vanité est un péché
je voudrais tellement t'empêcher
de tout gâcher, de gâcher ça
de tout briser d'un geste las
de remiser au débarras
l'amour fou
qui rend fou
reines et rois

La vanité est une offense
à l'âme perdue
de l'enfance
à mon intelligence ou pas
peu m'importe le résultat
il n'est pas
digne de toi

La vanité vue sous cet angle
n'est pas la main qui nous étrangle
juste le soleil qui tournoie
lorsqu'on voudrait qu'il reste droit
mais à la longue on s'aperçoit
qu'elle fissure
le futur
délicat


¤¤¤

Negative Folk Song

Si la rose à peine éclose
est déjà morte
si tu continues à faire semblant
si un importun vient frapper
à ma porte
si c'est important

Négative
négative
folk song

Si les jeux sont faits
finissons-en et vite
si c'est pas dans ton tempérament
si les béotiens restent des néophytes
si bêtes et méchants

Négative
négative
folk song

Dans l'estuaire
je respire
par la bouche
et j'aspire à une vie
en tout point meilleure
meilleure en tout point

Dans l'annuaire
je m'inspire
car ces vers
sont les pires
demain me fait peur en tout point
en tout point me fait peur

Négative
négative
folk song

Si tu pars une heure
avant que je te quitte
si tu passes en revue les passants
si le moindre sous-entendu est tacite
si c'est décevant

Négative
négative
folk song

Si la rose à peine éclose
est déjà morte
si tout ça doit finir dans le sang
s'il faut toujours employer
la manière forte
s'il le faut vraiment

Négative
négative
folk song


¤¤¤

Boîte à musique

Boîte à musique
mon état est critique
j'ai tant besoin
d'une année sabbatique

Boîte à musique
de faire mon autocritique
de faire la bombe
du bassin olympique

Je veux des oranges au parloir
mon Temesta, tous les soirs
je veux des crédits, des à-valoir
une jolie vue sur le lac
des invités de marque

Boîte à musique
besoin d'amour et d'éthique
de faire un tour
sur le téléphérique

Boîte à musique
camisole chimique
vive le vent
et vive la République

Je veux du beau monde au balcon
passer la Pâque au tison
à la verticale de l'horizon
une queue de pie ou un frac
une vue sur Central Park

¤¤¤

Négatif

Du dernier décan
Je suis natif
Je suis turbulent
Je suis négatif
Poussé par le vent
Sur quelques ifs
Me suis vidé de mon sang
Trop émotif
Je rêve d'un printemps
Définitif
car mon âme n'est que tourments
D'une épitaphe
Gravée pour longtemps
Dans les récifs
Je reste pourtant
Dubitatif

Face à l'étendue
De ma peine
Que n'ai-je entendu
Les sirènes
Face à l'étendue
De ma peine
Je me baignerai nu
Dans la Seine

Mais mort ou vif
Je reste négatif
Puisque tout fout
Le camp


Du dernier décan
Je suis natif
Je joue de l'oliphant
Ne suis qu'un primitif
Mais soit dit en passant
D'un ton plaintif
Je suis un enfant
si craintif

Face à l'étendue
De ma peine
insoumis allongé
dans l'arene
Face à l'étendue
De ma peine
Ne suis-je qu'un sauvage
Qu'on réfrène

Face aux vérités
Qu'on m'assène
Comme des coups de bambou
Ou d'ébène

Mais mort ou vif
Je reste négatif
Puisque tout fout
Le camp

Mais mort ou vif
Je reste négatif
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: paroles Lun 19 Jan 2009 - 15:02

La dérive des continents

A mon avis
c'était foutu
dans ce dédale de paves et de rues
sans mon aval
c'était couru
à jeu égal tout comme à mon insu
Le choix du pire
n'est jamais pour me déplaire
pourquoi en rire
lorsqu'on peut tout foutre en l'air

C'est la dérive des continents
c'est ma devise pour le moment

Ca m'est égal
bien entendu
que l'on démonte
le décor et la rue
dans mon domaine
rien ne va plus
le phénomene ne se produira plus

Le choix du pire
car je préfère en pleurer
que d'en souffrir
je n'ai plus rien à ajouter

C'est la dérive des continents
c'est ma devise pour le moment

¤¤¤

Dernier souper au château

Dernier souper au château
regard égaré dans un verre d'eau
sue ton visage pale
l'ombre des arbrisseaux
roulent les larmes
pleuvent les sanglots
bruisse le ruisseau
Dernier souper au château
sans même échanger le même mot
le grand mur est vide
mais la coupe est pleine
ce soir je décidé de gagner la plaine
pendu au grand chène

Après le signal
prenez votre temps
sommes désolés
abonnés absents
après le signal
laissez un grand blanc
pour l'éternité
pour la nuit des temps
draguez l'étang

Dernier souper au château
un grand chandelier contondant
ton dos
un bruit sourd, un seul
ton poids sur le sol
ci-gît ton âme
flottent les roseaux
bruisse le ruisseau

Dernier souper au château
regard égaré dans un verre d'eau
sur les hortensias
qui longent le patio
tout est si calme
tout me semble beau

Après le signal
prenez votre temps
sommes désolés
abonnés absents
après le signal
laissez un grand blanc
pour l'éternité
pour la nuit des temps
draguez l'étang


¤¤¤

Les insulaires

Les insulaires
n'ont jamais vu passer la guerre
le continent
n'est qu'un point sur la mer
le continent
n'est qu'un point sur la mer
qui leur paraît loin
qui leur paraît loin
Les insulaires
récitent au repas les prières
et s'ils se gardent
de commettre un impair
et s'ils se gardent
de commettre un impair
ils n'en pensent pas moins
ils n'en pensent pas moins

Les insulaires
ne font ni l'amour, ni la guerre
et même à deux
ils ne font pas la paire
et même à deux
ils ne font pas la paire
ils n'en souffrent pas moins
ils n'en souffrent pas moins

Les insulaires ne sont pas témoins oculaires
et d'opinions
ils n'en émettent guère
et d'opinions
ils n'en émettent guère
ils ne vous disent rien
ils ne vous disent rien

Ils ne font jamais leur âge
dans leurs yeux de bakélite
il n'y a pas d'avantage
qu'un point de fuite...

Vers l'au-delà
de l'eau d'ici
on dit qu'il y a
le purgatoire
le paradis
vers l'au-delà
de l'eau d'ici
on dit qu'il y a
pas d'avatars
pas d'avaries

Les insulaires
ne voient pas assez de lumière
alors ils boivent
à s'en rouler par terre
alors ils boivent
à s'en rouler par terre
tout leur paraît loin
tout leur paraît loin


¤¤¤


Chambre 7

Paris,
un matin de décembre
je t'écris d'une chambre
dépourvue de cofort
sans terrasse
semble-t-il, sans fleurs
et sans téléviseur
Rien
qu'un sinistre abat-jour
et la tiédeur d'un radiateur
sur lequel j'ai posé
ce pull à col en V
que tu portais souvent
souvent les jours fériés
j'ai fini mon roman
mais il ne m'a pas plu
il finit tristement
sur un malentendu
car je ne t'aime plus

Paris,
un matin de décembre
j'ai bien reçu ta lettre
et perçu me semble
ton mal-être
te faire dire bien des choses
je regrette, et pour cause
que nous en soyons là

Ces invectives
ces vérités tronquées
m'ont blessé
comment as-tu osé?
ne m'écris jamais plus
mon adresse a changé
car j'ai changé de rue
un matin de décembre
après avoir reçu
ta lettre, un tas de cendres
que je n'ai pas relu
car je ne t'aime plus

¤¤¤

Holland Spring

Nom: Peggy Sue
âge: 21
retrouvée nue
sur le chemin
par l'agent Kowalcksik
dans un état critique
en position foetale
près du terminale

Nom: Théodore
âge: incertain
grand, beau et fort
les cheveux bruns
faux permis, faux papiers
domicile inconnu
d'homicide accusé
fin du compte rendu
parapher
appeler les proches
raccrocher
puis faire les poches
du condamné
sans peur, sans reproche

Bienvenue à Holland Spring
c'est pas Graceland
y'a pas le King
y'a pas la mer
y'a comme un goût amer

Bienvenue à Holland Spring
y'a des guirlandes
et le gulf stream
l'été indien
et l'hiver acadien

Nom: Billy Bob
âge : vingt et un
dort sur le sol
tue son prochain
le gérant du motelle géant à bretelles
dans son sac de colle
le voilà qui décolle
enchaîné
à fond de cale
menacer
d'être brutal
parapher
le procès-verbal

Bienvenue à Holland Spring
c'est pas Graceland
y'a pas le King
y'a pas la mer
y'a comme un goût amer

Bienvenue à Holland Spring
y'a des guirlandes
et le gulf stream
l'été indien
et l'hiver acadien

¤¤¤

Bain de sang

Il est 17 heures
dans la métropole
vers l'aéroport
le long du canal
le taxi driver me tire par le col
il me dit tu sors
avec l'accent du Népal
Il dit tu es un vampire
et tu pues l'alcool
vers la gare centrale
tout près de Harvey Nichols
et sans coup férir le manque de bol
un grand coup résonne
un flic en civil s'affale

Ce fut un bain de sang
tous les témoins vous le diront
c'est écrit noir sur blanc
dans leurs dépositions

L'hindou est touché
il pisse le sang
le flic est décédé
ou alors fait semblant
je prends le revolver
et la paire de gants
et je tire en l'air
et sur les passants

Je sais pas ce qui t'as pris
tu as trouvé ca marrant
et tellement inedit
et tellement soulageant
puis tu as retourné
ce fut un bain de sang
le calibre doré entre tes dents
Un matin il faisait lourd
Il n'était pas sept heures
Les yeux rivés sur les tours
et sur les émetteurs
C'était pas un jeudi noir
La trêve des confiseurs
C'était le temps des faux départs
Etait-ce une erreur ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: paroles Lun 19 Jan 2009 - 15:02

Autocar planche

Un matin il faisait lourd
Il n'était pas sept heures
Les yeux rivés sur les tours
et sur les émetteurs
C'était pas un jeudi noir
La trêve des confiseurs
C'était le temps des faux départs
Etait-ce une erreur ?


Je me suis rappelé
De là où j'ai passé
Mes plus belles années
Sorbet glacé
Je me suis rappelé
Que j'ai tout oublié
Je ne prendrai plus jamais
L'autocar Planche
Villefranche

J'y ai passé chaque instant
Précédent mon départ
Tout compte fait c'est troublant
Tout n'est qu'un grand trou noir
Les murs sont ni gris ni blancs
Je n'aime que la gare
Par ici, nul océan
Il n'y a qu'un promenoir

Je me suis rappelé
De là où j'ai passé
Mes plus belles années
Sorbet glacé
Je me suis rappelé
Que j'ai tout oublié
Je ne prendrai plus jamais
L'autocar Planche
Villefranche

Un matin il faisait lourd
Il n'était pas sept heures
J'ai laissé mon grand amour
Et mon vélomoteur
Puis soudain à mi-parcours
J'ai écouté mon coeur
Je n'ai pas fait demi-tour
Je n'ai pas fait cette erreur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: vieil interview de 2003 Lun 6 Avr 2009 - 14:59

comme j'ai croisé ce vieil article !
¤¤¤

Toulouse, septembre 2003. Rencontre avec Benjamin Biolay, l'auteur-compositeur-interprète le plus en vue de la "nouvelle chanson française". Celui-ci nous parle de son second album, Négatif, de sa petite sœur Coralie et de ses futurs projets. Compte-rendu :

Le double-album, dans l'inconscient collectif, c'est quelque chose de très prestigieux dans la carrière d'un artiste, mais c'est aussi un truc très casse-gueule, qui peut très rapidement se faire taxer de prétentieux et poussif. Tu avais conscience de ça avant l'enregistrement ? Est-ce un enjeu qui te faisait peur, ou au contraire, t'excitait ?
Non, en fait le postulat de départ n'était pas de faire un double-album, mais il se trouve qu'on s'est retrouvé avec un grand nombre de chansons... D'ailleurs, je n'ai absolument pas communiqué là-dessus, et les médias ont reçu un cd-promo contenant uniquement 1 face... je l'ai vraiment joué profil bas là-dessus. Si un jour je fais un double-album tel que je l'entends, je pense que je m'y prendrai différemment. Il contiendra sans doute des plages instrumentales, des chansons à tiroir avec des thèmes communs

Quand tu commences à réfléchir sur un nouveau disque, est-ce que tu essayes de trouver un fil conducteur entre les chansons, pour donner une cohérence au tout, ou est-ce le cadet de tes soucis ? Est-ce qu'un concept se cache derrière chacun de tes albums ?
Oui, systématiquement quand il s'agit de chansons pour moi, car autrement, je m'ennuierais rapidement. Je me connais, je ne peux pas fantasmer sur moi-même, ou projeter quoi que ce soit... il n'y a pas de rencontres, de nouveautés, je suis donc obligé de chercher un fil conducteur, des choses à côté pour me raccrocher à moi-même. Puis j'aime bien cette idée de concept-album, même si des fois on se perd en route...

...Il y a des concept-albums qui t'ont particulièrement marqué dans l'histoire de la musique ?
Il y en a 2 qui m'ont séduit, Melody Nelson de Gainsbourg qui est un vrai album concept même si il dure moins d'une demi-heure, et le Sergent Peppers des Beatles qui malgré les apparences n'en est pas un. Ce dernier est un super concept marketing, sur-instrumenté à des moments, mais pas conceptuel pour autant.

On sent que vous n'avez pas choisi ni la facilité ni le compromis sur cet album ? De par le choix de la pochette très frontale, en quasi gros plan, le titre de l'album, le single qui est mélodique mais pas forcément formaté pour être un tube fm, le nombre de chansons…Est-ce que c'est votre manière à vous de dire au fond: "me voici tel que je suis", à prendre ou à laisser, et histoire aussi de vous démarquer de cette image de dandy vaguement rétro que l'on vous avait collé avec Rose Kennedy ?
Oui, c'est tout à fait ça...c'est absolument juste. Puis c'est une façon de refuser cet échec annoncé qu'est le deuxième album. Je l'ai conçu comme si c'était mon huitième, en essayant de me mettre à l'aise avec l'enjeu et d'occulter la pression. C'est un moment tellement périlleux le deuxième album... Je voulais qu'il ne soit en rien comparable au premier, que ce soit pour la pochette ou le contenu.

Autant on vous sent dans votre élément naturel dans le monde des studios d'enregistrement, autant on vous sent encore un peu hésitant dans l'exercice du live ? Vous parliez dans une précédente interview d'une performance quelque peu ratée en première partie de New Order à L'Olympia en 2001… Est-ce que ça s'est arrangé depuis, est-ce que vous commencez à y prendre du plaisir ?
Oui, ça c'est bien arrangé. J'ai cessé d'y penser de manière professionnelle, de m'en faire une montagne, d'imaginer que c'était tellement différent que de faire de la musique en studio. Quand j'enregistre un album, je suis quelqu'un d'assez spontané, on ne fait pas beaucoup de prises, on joue tous ensemble, donc pas de raisons que cela se passe autrement sur la scène. Bon c'est pas encore Johnny Halliday, mais on y travaille !

Juste après Rose Kennedy, tu as sorti un mini-album de remixes. Je voulais savoir s'il te semblait que ce traitement électronique avait apporté quelque chose à tes chansons ? Est-ce que tu avais été séduit par le résultat ?
J'ai toujours un avis très mitigé sur ce projet... il faut dire que ce n'est pas mon idée au départ, même si j'ai choisi les remixeurs. Pour tout dire, je ne suis pas dingue du résultat... Bon c'est un exercice de style, mais je pense qu'il aurait été beaucoup plus intéressant de "filer" l'album entier à quelqu'un qu'on aime bien, et le laisser faire son truc. Un peu comme Massive Attack avait fait avec Protection, en le confiant à Mad Professor.

Est-ce que par opposition à tes albums qui comportent beaucoup d'arrangements, de cordes, d'effets, l'idée d'un album dépouillé, guitare-voix en acoustique pourrait te séduire, un peu comme le Springsteen de Nebraska, ou les albums folk de Will Oldham ?
Je suis fan de Will Oldham ! Oui, cette idée pourrait vraiment m'intéresser, ne serait-ce que pour la beauté des guitares....Bon, sans toutefois tomber dans l'excès lo-fi de la néo-folk. Il y a quand même un peu de poses dans tout ça, dans cette sorte de folk lo-fi décharnée... Mais dans l'idée d'avoir une relation plus intime avec les chansons, pourquoi pas ?

Tu as un univers musical très imagé, très cinématographique sur certains titres. Est-ce que l'idée de composer la bande-originale d'un film est quelque chose qui pourrait te séduire ?
Non pas tellement, ça ne m'a jamais vraiment intéressé. On m'a proposé 2, 3 trucs, mais je ne me suis pas senti l'homme de la situation. Puis c'est des trucs assez lourds à gérer, il faut faire des compromis, le budget est rarement suffisant…Comme le cinéma français est une industrie qui vit une crise actuellement, ce n'est pas le moment d'aller se "faire chier" à faire de la musique de films avec "2 bouts de ficelles". Sans compter que rentrer dans l'univers de quelqu'un qui a forcément des idées très arrêtées sur son œuvre, ça ne m'emballe pas forcément. Pour autant, si je tombe sur un scénario qui me renverse totalement, je pourrais reconsidérer la question…

Dernière question sur ta petite sœur Coralie : est-ce qu'un second album est en préparation et si tu y participes, comptes-tu t'y investir autant ? Penses-tu lui donner un peu plus de "latitudes" ?

C'est ce que j'ai fait, je lui ai laissé beaucoup de marges, mais elle n'a pas su s'en servir… Je l'avais totalement "instrumentalisé" sur le premier album, j'étais allé la chercher, et je comptais sur le second lui laisser une totale liberté. Mais c'est encore un peu tôt pour elle, elle ne sait pas encore exactement ce qu'elle veut faire, écrire, ou autre chose... C'est encore très confus, pas assez gérable. En tout cas, sur le premier LP, elle a vraiment dépassé toutes mes espérances en tant qu'interprète, elle s'y est investie à bras le corps, et je pensais donc qu'elle pouvait aller un peu plus loin… Pour le second, je ne sais pas encore, on va voir, mais je pense que d'une manière ou d'une autre, il y en aura un.


http://www.foutraque.com/inter.php?id=12

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

julien
la flamme sacrée et des converses

http://lejournaldunbridgejaune.com/

Masculin
Age : 31
Humeur : juste le fond
Localisation : dans ta bouche
Nombre de messages : 30716
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Dim 19 Avr 2009 - 0:41

deezer vient de me faire tomber sur "chère inconnue" de négatif ! parfaite celle ci Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Dim 19 Avr 2009 - 0:47

ben oui drunken

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



MessageSujet: Re: {les albums} négatif Lun 20 Avr 2009 - 20:38

L'un de mes coups de coeur Biolayiens est sur cet album... Little Darlin'
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Lun 20 Avr 2009 - 20:43

il faut vraiment que nous fassions nos sélections de nos titres préférés de bb Wink

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité



MessageSujet: Re: {les albums} négatif Lun 20 Avr 2009 - 20:44

Oui, un "best of" et un "pire of" (enfin un "pire" somme toute relatif)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

M. Clown
dans une orgie haut de gamme

http://sylvan-m.e-monsite.com/

Masculin
Age : 48
Humeur : Charlie Hebdieudo!
Localisation : Dans la lumière orange
Nombre de messages : 4113
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Lun 20 Avr 2009 - 21:24

Chère inconnue, Little darlin', les titres les plus drunken de l'album, avec Négatif et... Cet album est brillant
Revenir en haut Aller en bas
avatar

julien
la flamme sacrée et des converses

http://lejournaldunbridgejaune.com/

Masculin
Age : 31
Humeur : juste le fond
Localisation : dans ta bouche
Nombre de messages : 30716
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Lun 20 Avr 2009 - 21:25

chère inconnue, quelle merveille quand j'suis tombé dessus l'autre fois... tellement que j'ose même pas la remettre ! lol
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Mar 21 Avr 2009 - 10:10

j'adore trop le "tout de noir dévêtue", je trouve cette phrase sublime drunken

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

M. Clown
dans une orgie haut de gamme

http://sylvan-m.e-monsite.com/

Masculin
Age : 48
Humeur : Charlie Hebdieudo!
Localisation : Dans la lumière orange
Nombre de messages : 4113
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Mer 22 Avr 2009 - 19:22

Phrase très gainsbourienne. Gainsbourg chante quelque chose de très ressemblant mais je ne sais plus dans quelle chanson. Ca m'avait d'ailleurs inspiré pour un petit poème ; je ne sais plus si c'est celui que j'ai déjà posté quelque part sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Mer 22 Avr 2009 - 20:49


_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

M. Clown
dans une orgie haut de gamme

http://sylvan-m.e-monsite.com/

Masculin
Age : 48
Humeur : Charlie Hebdieudo!
Localisation : Dans la lumière orange
Nombre de messages : 4113
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Mer 22 Avr 2009 - 21:38

J'en reviens pas : je ne m'étais pas rendu compte qu'il y avait les mots "deshabillée" et "inconnue" dans mon poème. Ca pourrait presque être une suite de la chanson de B.B.! Une suite écrite bien avant le chef-d'oeuvre de mon idole drunken
Tout à coup je suis aux

flower flower Lili
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Dim 26 Avr 2009 - 10:37

je réécoute négatif et ce dont je parlais hier (avanthier ???) sur le fait de se dire à chaque nouvelle plage j'adore encore pluss que la précédente est toujours horriblement vrai , mais comment y échapper quand on enchaine la pénombre des Pays Bas, hors la vie, nuits blanches , je ne t'ai pas aimé, little Darlin' , des lendemains qui chantent, chère inconnue etcccccccccccccccccccccccc des milliers de drunken drunken drunken

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

julien
la flamme sacrée et des converses

http://lejournaldunbridgejaune.com/

Masculin
Age : 31
Humeur : juste le fond
Localisation : dans ta bouche
Nombre de messages : 30716
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Dim 26 Avr 2009 - 15:12

arrette, ça me fait envie lol... surtout que dechronologiquement parlant... c'est mon prochain

en plus y'a chère inconnue dessus. rien que d'y penser, ça fait rever (lol) ! je ne la réécoute plus depuis ma première écoute sur deezer, exprès pour quand j'aurais l'album lol
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Dim 26 Avr 2009 - 22:52

Laughing sorry

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Lun 27 Avr 2009 - 11:27

les plus anciens bbiens se souviendront qu'à un moment bb avait décidé de ressortir négatif avec une tracklist diiférente de la première version (qui'l trouvait plus cohérente ??? je ne sais plus ce qu'il avait dit mister clown vous souvenez vous ?) , je ne la retrouvais pas et je viens de retomber par hasard dessus dans mes archives !

là voici :

1 Exsangue
2 Glory hole
3 Des lendemains qui chantent
4 Little darlin'
5 Je ne t'ai pas aimé (radio edit)
6 Chaise à Tokyo (edit)
7 Chambre 7
8 Hors la vie
9 La pénombre des Pays-Bas
10 La vanité
11 Billy Bob a raison
12 Nuits blanches
13 Chère inconnue
14 L'autocar Planche
15 Négatif
16 Négatif (générique de fin Pourquoi (pas) le Brésil )

¤¤¤

je n'avais pas noté la date de sortie, je vais voir si je la trouve !

EDIT : apparemment c'était le 4 octobre 2004

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

M. Clown
dans une orgie haut de gamme

http://sylvan-m.e-monsite.com/

Masculin
Age : 48
Humeur : Charlie Hebdieudo!
Localisation : Dans la lumière orange
Nombre de messages : 4113
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Lun 27 Avr 2009 - 12:05

Ce "best off" de Négatif est sorti en octobre 2004.
L'intérêt qu'il présente est très mince voire nul, excepté pour les fans :
- deux versions pour radio (donc écourtée ) de Chaise à Tokyo" et "Je ne t'ai pas aimé". Toutefois sur "Je ne t'ai pas aimé", Christophe Morin joue au violoncelle faisant ainsi de la version "folk" sur la première édition une version "classique romantique" qui correspondait sans doute plus à ce qu'on pouvait attendre du chanteur de R.K. ;

- "L'autocar Planche " (très joli titre ) qui n'apparaît plus en titre caché comme sur la première édtion et que l'on peut donc écouter sans attendre plusieurs minutes de blanc après "Billy Bob a toujours raison" ;

- Le générique de fin de Et pourqoui (pas) le Brésil?, que du coup vous me rappelez, chère Lili, que je n'ai toujours pas vu!

J'avais acheté cette deuxième édition de Négatif malgré B.B. qui, lors d'une intervention sur le forum de Cath, nous avait déconseillé de l'acheter, présentant le produit comme une arnaque commerciale ou quelque chose de ce genre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

julien
la flamme sacrée et des converses

http://lejournaldunbridgejaune.com/

Masculin
Age : 31
Humeur : juste le fond
Localisation : dans ta bouche
Nombre de messages : 30716
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Lun 27 Avr 2009 - 12:08

Citation :
J'avais acheté cette deuxième édition de Négatif malgré B.B. qui, lors d'une intervention sur le forum de Cath, nous avait déconseillé de l'acheter, présentant le produit comme une arnaque commerciale ou quelque chose de ce genre.

au moins il est franc lol!

mais pk le fait il alors ?? lol

moi dans le commerce j'aurais, je suppose, cette version ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

lili
admin



Féminin
Nombre de messages : 63082
MessageSujet: Re: {les albums} négatif Lun 27 Avr 2009 - 13:52

non elle est plus vendu Wink n'importe où tu auras le vrai double album de négatif comme j'en parle dans le premier post du sujet Smile

M. Clown a écrit:
J'avais acheté cette deuxième édition de Négatif malgré B.B. qui, lors d'une intervention sur le forum de Cath, nous avait déconseillé de l'acheter, présentant le produit comme une arnaque commerciale ou quelque chose de ce genre.

c'était sur le forum ka/bb non ? je me rappelle de cette intervention, c'était cool ces mini tchat qu'il faisait des fois, je n'ai jamais eu l'occason d'y tomber dessus malheureusement et toi ?

_________________
. merci pour le grand huit .
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {les albums} négatif

Revenir en haut Aller en bas

{les albums} négatif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» {les albums} négatif
» Les albums les plus sombres et déprimants...
» Top 10 des albums "flops" de 2010
» Les plus belles pochettes d'albums.
» Les mauvais albums, ceux que vous déconseillez (PROG)
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les insulaires ¤ forum non officiel sur benjamin biolay :: benjamin biolay-